International
URL courte
161035
S'abonner

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de construire une clôture aux frontières terrestres du pays pour empêcher la pénétration des Palestiniens et des habitants des pays arabes voisins.

"Nous devons nous protéger contre les animaux sauvages qui nous entourent dans le quartier. Israël sera complètement entouré d'une clôture de sécurité", a affirmé M.Netanyahu.

"Comment Netanyahu est-il autorisé à continuer de travailler?", a écrit un internaute sur son compte Twitter en commentant l'utilisation par le premier ministre israélien des mots "animaux sauvages" à propos de la décision de construire une clôture.

​Selon le chef du gouvernement israélien, ce projet de plusieurs centaines de millions d'euros contribuera également à résoudre le problème des militants du groupe islamiste palestinien Hamas qui traversent la frontière israélienne via des tunnels souterrains, rapporte le quotidien britannique Guardian.

L'initiative de M.Netanyahu a été toutefois critiquée par le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett. Ces derniers temps, selon le quotidien, M.Bennet a à maintes reprises exprimé son mécontentement face à la politique sécuritaire du premier ministre.

Auparavant en 2013, l'Etat hébreu avait achevé la construction d'une clôture de 5 mètres à la frontière avec la péninsule du Sinaï (Egypte).

Le 4 février, il s'est avéré que les États-Unis fourniraient à Israël 120 millions de dollars pour un nouveau système qui permettrait de détecter et de détruire les tunnels sous la frontière avec la bande de Gaza. Tel Aviv recevra les fonds alloués pendant trois ans.

Les Israéliens appellent ce nouveau système, un équivalent souterrain du système de défense antimissile, "Iron Dome" (le dôme de fer), qui est conçu pour intercepter les missiles à courte et moyenne portée.

Lire aussi:

Netanyahu promet à la France l'aide des renseignements
Berlin à Netanyahu: nous sommes responsables de l'Holocauste
Israël sceptique sur le succès de l'initiative française
La réponse de la Turquie aux accusations d’Israël se fait attendre
Israël pulvérise des herbicides pour détruire des cultures à Gaza
"La Turquie achètera du gaz palestinien en Israël"
Tags:
Benjamin Netanyahu, clôture, The Guardian, Tel Aviv, Palestine, Egypte, Sinaï, Israël, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook