Ecoutez Radio Sputnik
    Un char saoudien

    Riyad déterminé à mener une opération terrestre en Syrie

    © AFP 2019 Fayez Nureldine
    International
    URL courte
    70563
    S'abonner

    L'opération terrestre de l'Arabie Saoudite en Syrie sera lancée une fois que la coalition, dirigée par les Etats-Unis, aura approuvé cette démarche, a déclaré Ahmed Asiri, conseiller du ministre saoudite de la Défence.

    L'Arabie Saoudite n'envisage pas de revenir sur la décision de lancer une opération terrestre en Syrie, a déclaré le conseiller du ministre saoudien de la Défense Ahmed al-Assiri.

    "L'annonce de la participation des troupes saoudiennes à une opération terrestre en Syrie ne sera pas remise en cause", a déclaré M.Assiri à la chaîne Al-Arabiya.

    Il a souligné que l'opération sera lancée au moment où la coalition l'approuvera.

    Auparavant, M.Assiri avait déclaré que la détermination de l’Arabie saoudite à envoyer des troupes sur le sol syrien serait discutée au cours du prochain sommet de l’Otan à Bruxelles.

    Le journal britannique The Guardian a rapporté, se référant à ses propres sources, que Riyad pourrait envoyer plusieurs milliers de soldats en Syrie. 

    Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Abdel al-Joubeir, avait déclaré mardi que l'Arabie saoudite était prête à envoyer des troupes spéciales pour lutter contre le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech), à condition que la coalition internationale approuve cette démarche.

    "Des discussions sont en cours concernant un déploiement de troupes au sol ou de forces spéciales de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis pour des opérations contre l'EI, et le Royaume d'Arabie saoudite se déclare prêt à mettre à disposition les Forces spéciales saoudiennes pour ces opérations dans l'éventualité de leur réalisation", avait indiqué M.al-Joubeir.

    Le 15 décembre 2015, l'Arabie saoudite a annoncé la création d'une Coalition islamique antiterroriste qui comprendra 34 pays. Le ministre saoudien des Affaires étrangères a précisé que les membres de l'alliance se partageraient des informations, mais pourraient aussi entraîner et armer des détachements militaires si nécessaire.

    Lire aussi:

    Pourquoi l'Arabie saoudite n'enverra pas son armée en Syrie
    Pétrole: l'Arabie saoudite et les Emirats bravent la chute du prix et augmentent le forage
    La Turquie et l'Arabie saoudite ont déjà un pied en Syrie
    Tags:
    opération terrestre, troupes terrestres, coalition, guerre, Etat islamique, Ahmed al-Assiri, Arabie Saoudite, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik