Ecoutez Radio Sputnik
    Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg

    L’Otan engage ses AWACS dans des opérations anti-EI en Syrie

    © REUTERS / Francois Lenoir
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    53577
    S'abonner

    En décidant de déployer des avions-radars AWACS en Syrie, l'Organisation du Traité de l'Atlantique nord entre de facto dans la coalition internationale de lutte contre l'organisation terroriste Etat islamique (EI, Daech), conduite par les Etats-Unis.

    Réunis jeudi à Bruxelles, les ministres de la Défense des 28 pays-membres de l'Otan ont approuvé l'envoi d'avions de détection et de commandement aéroportés AWACS en Syrie pour les opérations de la coalition internationale anti-EI, conduite par les Etats-Unis, annonce le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. 

    "L'engagement du potentiel de l'Otan permettra de renforcer les frappes contre les djihadistes de Daech en Syrie", a estimé M.Stoltenberg devant les journalistes à l'issue de la réunion ministérielle. 

    rafale
    © AFP 2019 Anne-Christine Poujoulat

    Ainsi, l'Alliance, qui n'a pas encore participé directement aux opérations en Syrie, a officiellement adhéré à la coalition conduite par les Etats-Unis et qui regroupe plus de 60 pays. 

    Les appareils AWACS sont destinés à effectuer le suivi de la situation dans les airs, détecter et surveiller des cibles aériennes. Leur envoi en Syrie où les djihadistes de l'EI n'ont même pas d'aviation est pour le moins surprenant. Néanmoins, les représentants de l'Otan l'expliquent par la nécessité de mieux détecter les cibles au sol et d’organiser le trafic des avions militaires de la coalition.

    Depuis les années 1980, l'Otan dispose de 20 AWACS à Mons, en Belgique.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    La coalition US déploiera des troupes terrestres en Syrie et en Irak
    La coalition menée par les USA a effectué 26 frappes en Syrie et Irak
    La coalition US accuse la Russie pour faire oublier ses propres bavures en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, coalition, AWACS, Etat islamique, OTAN, Jens Stoltenberg, États-Unis, Mons, Belgique, Syrte, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik