International
URL courte
Relations entre les deux Corées (60)
3013
S'abonner

Séoul a averti vendredi la Corée du Nord qu'elle avait agi de manière "illégale" en gelant les avoirs sud-coréens dans la zone industrielle intercoréenne de Kaesong, nouvelle escalade des tensions qui s'intensifient dans la péninsule.

La Corée du Nord a ordonné jeudi à tous les Sud-Coréens de quitter immédiatement la zone industrielle intercoréenne de Kaesong et annoncé la saisie de tous ses équipements. Cette annonce de la Commission pour la réunification pacifique de la Corée, qui s'occupe des questions intercoréennes, fait suite à la décision unilatérale de Séoul de fermer la zone afin de sanctionner le quatrième essai nucléaire nord-coréen et le tir dimanche d'une fusée à longue portée par Pyongyang.

Pyongyang a annoncé qu'elle fermait entièrement cette zone située sur son territoire et la plaçait sous contrôle militaire, en riposte à la décision unilatérale de Séoul d'y suspendre les opérations, rapporte l'AFP.

Cette crispation autour d'un site industriel qui se voulait un symbole de la "réconciliation" illustre l'escalade des tensions intercoréennes provoquée par l'essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, et par le tir de fusée effectué dimanche par Pyongyang.

Tous les Sud-Coréens qui se trouvaient à Kaesong, située à 10 kilomètres de la frontière entre les deux Corées, ont été expulsés, munis de leurs seuls effets personnels, tandis que la Corée du Nord a ordonné un gel de tous les avoirs sud-coréens, matières premières, produits et équipements.

Le ministre sud-coréen de l'Unification Hong Yong-Pyo a qualifié la décision de Pyongyang de "très regrettable", ajoutant que la Corée du Nord devrait en assumer toutes les conséquences.

Au total, 124 entreprises manufacturières sud-coréennes employaient à Kaesong 53.000 Nord-Coréens.

Depuis son inauguration en 2004, la zone industrielle intercoréenne de Kaesong, située en Corée du Nord à 10 kilomètres de la frontière avec le Sud, avait réussi à maintenir son activité malgré les tensions diplomatiques entre Pyongyang et Séoul, rappellent Les Echos. Le site s'était imposé comme le seul projet de coopération efficace entre les deux nations.

Dossier:
Relations entre les deux Corées (60)

Lire aussi:

Le Conseil de sécurité condamne le tir de fusée nord-coréen
Séoul: la Corée du Nord prépare un nouvel essai nucléaire
La Corée du Nord laisse entrer une ONG, mais pas le secrétaire général de l'Onu
Le secrétaire général de l'Onu interdit de séjour en Corée du Nord
Tags:
Kaesong, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook