Ecoutez Radio Sputnik
    Un dispositif de protection contre les armes chimiques

    Daech utilise des armes chimiques en Irak

    © AFP 2019 PHILIPP GUELLAND
    International
    URL courte
    311131

    Le volontaire français François Mauld d’Aymée, parti combattre aux côtés des Peshmergas en Irak il y a un mois, a confié à Sputnik que le groupe terroriste Daech utilisait des armes chimiques pour progresser dans la région.

    "Daech a commencé à nous bombarder avec des munitions artisanales chargées au chlore. Nous n'avions pour toute protection que des masques d'infirmerie. Plusieurs des nôtres ont eu les bronches séchées, certains ont dû être évacués. Les médecins ont eu du travail toute la nuit", a-t-il témoigné.

    L'interlocuteur de Sputnik a ajouté que la situation humanitaire dans la région était préoccupante. "Il y a des camps de réfugiés et des combats un petit peu partout… Pour l'instant c'est essentiellement le gouvernement kurde qui aide ces réfugiés. Moi je n'ai pas vu de choses officielles gouvernementales (de la part des Occidentaux) sur place apporter une aide à quiconque", a-t-il confié à Sputnik.

    Les terroristes du groupe Daech ont réussi à fabriquer et à déployer des armes chimiques au Proche-Orient, a annoncé le directeur du renseignement américain, James Clapper, cité le 11 février par le quotidien britannique Independent.

    "Nous estimons que les forces non gouvernementales dans la région… utilisent des armes chimiques au cours des hostilités", a déclaré M. Clapper en présentant son rapport devant le comité du Sénat chargé des forces armées.

    Il s'agit du premier cas d'utilisation d'armes chimiques par les terroristes depuis l'attaque au gaz sarin perpétrée par les membres de la secte Aum Shinrikyo à Tokyo en 1995, selon le responsable.

    Après un massacre à l'arme chimique près de Damas en août 2013, la Syrie a accepté de déclarer et de remettre son arsenal chimique dans le cadre d'un accord supervisé par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

    Créé en Irak en 2006, le groupe djihadiste Daech ou Etat islamique a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe lié à Al-Qaïda, compterait près de 30.000 combattants selon la CIA. Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme une organisation terroriste est accusé de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide par de nombreux Etats ainsi que par l'Onu, l'UE, les Etats-Unis ou encore la Ligue arabe.

    Lire aussi:

    Erdogan: Washington doit choisir entre la Turquie et les Kurdes
    Erdogan: les Kurdes ont des armes fabriquées en Occident
    Affrontements entre armée turque et milices kurdes à Diyarbakir
    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Tags:
    peshmergas, armes chimiques, Kurdes, Etat islamique, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik