International
URL courte
9123
S'abonner

L’Union européenne appelle les autorités ukrainiennes ainsi que tous les partis politiques du pays à s’unir afin de poursuivre les réformes entamées. De son côté, Bruxelles s’engage à maintenir leur financement.

"L'Union européenne appelle les autorités de l'Ukraine ainsi que tous les pouvoirs politiques du pays à s'unir en vue de poursuivre les réformes, vitales pour l'avenir du pays, son développement démocratique et le bien-être du peuple. La renaissance économique et sociale du pays exige l'amélioration progressive des conditions de fonctionnement de la communauté des affaires ainsi qu'un soutien apporté par les citoyens du pays aux réformes entamées par le gouvernement. Notamment, il est nécessaire d'obtenir des résultats concrets et rassurants en matière de lutte contre la corruption", stipule la déclaration rendue publique par la représentation de l'UE en Ukraine.

Selon le document, les priorités sont la transparence de la sélection et de la nomination aux postes de direction des entreprises publiques, de la comptabilité des entreprises ainsi que des démarches en vue de la privatisation et de la liquidation de certaines entreprises. Ces démarches doivent être effectuées en conformité avec le programme de la stabilisation financière et macroéconomique et accordées avec les institutions financières internationales.

"L'Ukraine doit redoubler d'efforts pour arriver à un consensus au sein des institutions démocratiques. L'UE ainsi que ses pays membres accordent à l'Ukraine une aide financière et technique considérable en vue des reformes ultérieures. En ce moment décisif, le gouvernement ukrainien ferait mieux de mettre de côté les divergences et de se concentrer sur la réalisation ultérieure du projet des réformes", indique le document.

L'Ukraine s'est retrouvée dans une nouvelle crise politique provoquée par la nécessite d'effectuer un remaniement ministériel. Le premier ministre a perdu le soutien du peuple et a même perdu la confiance du président. Cependant la démission du chef du gouvernement pourrait déboucher sur des élections parlementaires anticipées, ce qui va à l'encontre de la volonté de l'Occident, et la perte du soutien financier des partenaires internationaux.

Lire aussi:

Allo, Erdogan? Ici Porochenko...
Propagande russe: attention, le "Grand Frère" vous regarde!
Ukraine: science et cuisine, menaces à la sécurité nationale?
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
corruption, Union européenne (UE), Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook