Ecoutez Radio Sputnik
    Boeing 777/2 d'Orenair (archives)

    Des pilotes russes évitent un crash et sauvent 370 vies

    © Flickr/ Alec Wilson
    International
    URL courte
    8219341591

    Proclamés héros par les passagers reconnaissants, les membres d'équipage affirment qu'ils n'ont fait que respecter les règles de sécurité.

    Des pilotes russes ont réussi à sauver jeudi leur Boeing 777-200ER avec 350 passagers et 20 membres d'équipage à son bord, qui avait pris feu à 5.000 m d'altitude alors qu'il reliait Punta Cana (République dominicaine) à Moscou.

    ​Le moteur gauche du gros porteur d'Orenburg Airlines (Orenair) s'est enflammé 15 minutes après le décollage, quand l'avion survolait l'océan. De la fumée est apparue dans la cabine. Les passagers pouvaient voir l'aile gauche en flammes. Le commandant d'équipage Konstantin Parikoja et le second pilote Vladimir Kravtsov ont décidé d'effectuer un atterrissage d'urgence immédiat. 

    ​L'atterrissage d'un avion surchargé est une mission difficile même pour un pilote expérimenté. L'équipage a dû larguer une tonne de kérosène et arrêter le moteur qui pouvait exploser à tout moment. Les roues du Boeing ont pris feu sur la piste d'atterrissage.

    Les passagers se sont extraits de la cabine par des toboggans gonflables.

    ​Selon les statistiques, il arrive rarement que les passagers sortent sains et saufs d'un incident pareil (panne de moteur, largage de combustible, incendie à bord de l'appareil et incendie pendant l'atterrissage).

    Toutefois, il n'y a pas eu de panique à bord, d'après les passagers. 

    Les passagers de l'avion accidenté sont rentrés vendredi à Moscou. Ils ont l'intention de proposer aux autorités russes de décorer les pilotes. Toutefois, les héros affirment qu'ils n’ont fait que respecter les règles de sécurité.

    "J’avais toute confiance en mon équipage, à 100%. Nous suivons un cours d'entraînement tous les ans et nous répétons tout ce qui se passe à bord", a indiqué une hôtesse de l'air.

    Lire aussi:

    Varsovie: atterrissage d'urgence pour un Boeing 767
    Un avion prend feu lors de l'atterrissage dans un aéroport de Moscou
    Ces amerrissages d'avion qui n'ont fait aucune victime
    Tags:
    pilote, atterrissage d'urgence, incendie, Boeing 777-200, Boeing 777, Vladimir Kravtsov, Konstantin Parikoja, République dominicaine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik