International
URL courte
26813
S'abonner

Les propositions de Moscou sur un règlement pacifique en Syrie tournent en dérision le président américain Barack Obama, estime le journal italien Il Giornale.

La Russie est le seul pays qui possède sa propre stratégie de cessez-le-feu en ce qui concerne la crise syrienne. Les propositions de Moscou sur un règlement pacifique en Syrie tournent en dérision le président américain Barack Obama, constate l'éditorialiste du journal italien Il Giornale Gian Micalessin.

Début février, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie avait proposé à Washington un plan de cessez-le-feu en Syrie. Bien que le secrétaire d'Etat John Kerry ait à maintes reprises demandé aux autorités russes de stopper l'opération des forces aériennes dans la région, l'administration de M.Obama semble dans l'impasse et ses moyens d'action apparaissent limités.

"Ayant repris à Barack Obama, qui est détenteur d'un prix Nobel de la paix, l'initiative militaire en Syrie, Vladimir Poutine s'apprête à lui reprendre l'initiative dans les pourparlers", estime l'éditorialiste.

Actuellement, seul le groupe terroriste Front al-Nosra peut opposer une résistance aux forces aériennes russes et à l'armée syrienne. "L'interruption de l'opération russe en Syrie ainsi que celles de l'armée syrienne, signifierait l'arrêt de l'opération des Kurdes qui luttent contre Daech dans le nord-est du pays. En rejetant le plan russe, M.Obama s'est mis tout seul dans une situation délicate, car il participe ainsi à la survie des ennemies de l'Occident dont Al-Qaïda et le califat, constate l'éditorialiste.

Lire aussi:

Accord Russie-USA sur une cessation des hostilités en Syrie
Bavure en Syrie: les USA veulent faire porter le chapeau à la Russie
Négociations sur la Syrie: la Russie limite le rôle des USA
Syrie: les USA se préparent à une guerre longue
Tags:
opération militaire, frappe aérienne, Front al-Nosra, Etat islamique, Barack Obama, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook