International
URL courte
52e Conférence de Munich sur la sécurité (2016) (23)
19105
S'abonner

Le nouveau regain de tension dans la péninsule coréenne est dû au comportement tant irresponsable qu'inadmissible de la Corée du Nord, selon le chef de la diplomatie russe.

La situation dans la péninsule coréenne s'est de nouveau aggravée suite aux actions irresponsables et absolument inadmissibles de Pyongyang, a estimé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, intervenant samedi à la Conférence de Munich sur la sécurité. 

"Ces derniers temps, la situation s'est aggravée de manière significative dans la péninsule coréenne suite à des démarches irresponsables et parfaitement inadmissibles des dirigeants nord-coréens", a déclaré M.Lavrov.  

Le ministre a toutefois dénoncé la réaction de certains pays qui recouraient à des sanctions unilatérales, en contournant les instances internationales. 

"On y observe toutefois une tendance à recourir à des mesures unilatérales, en passant outre le Conseil de sécurité des Nations unies, pour sanctionner Pyongyang, ainsi qu’au renforcement, toujours à titre unilatéral, de la présence militaire étrangère dans la région et ce, au détriment d'un travail collectif de désescalade du conflit par le biais de mécanismes de négociations déjà mis en place", a regretté le diplomate.

La tension entre Pyongyang et Séoul est montée d'un cran le 7 février dernier suite au tir effectué par la Corée du Nord d'une fusée de longue portée qui avait permis "de placer avec succès en orbite le satellite d'observation de la Terre Kwangmyong 4".

Cette démarche a violé d'emblée cinq résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Qui plus est, ce tir s’ajoute à l'essai nucléaire réalisé par Pyongyang le 6 janvier et qui avait indigné la communauté internationale. 

Ce comportement de la Corée du Nord a été condamné par nombre de pays, y compris par la Russie. Les Etats-Unis ont adopté de nouvelles sanctions contre Pyongyang, alors que Séoul a suspendu toutes ses activités dans la zone industrielle de Kaesong.

Les experts estiment que Pyongyang maîtrise les know-how nécessaires pour lancer un missile intercontinental capable de porter un coup nucléaire contre la plupart des sites situés dans la partie occidentale des Etats-Unis.

Dossier:
52e Conférence de Munich sur la sécurité (2016) (23)

Lire aussi:

Les USA déploient des Patriot supplémentaires en Corée du Sud
Des milliards de dollars pour un bouclier antimissile US en Corée du Sud
Le Sénat US adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord
Tags:
Kwangmyongsong-4, conflit, tensions, Conférence de Munich 2016, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Sergueï Lavrov, Péninsule de Corée, Pyongyang, Kaesong, Séoul, Munich, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook