Ecoutez Radio Sputnik
Le groupe terroriste Daech

Comment le renseignement britannique a localisé le recruteur de Daech

© REUTERS/ Dado Ruvic
International
URL courte
L'Etat islamique (EI) (1112)
144084200

Les services de renseignement britanniques ont réussi à localiser Rabah Tahari, qui avait notamment recruté le bourreau de Daech Jihadi John, en interceptant sa connexion au site LinkedIn depuis un serveur turc.

Rabah Tahari est le chef du groupe terroriste Kateeba al-Kawthar, affilié à Al-Qaida. D'après les services de renseignement, le djihadiste a fui le territoire syrien afin de se réfugier en Turquie. Ainsi, il est désormais en mesure de pénétrer en Europe pour perpétrer des attaques terroristes, ont-ils mis en garde. Au moins 50 citoyens britanniques recrutés par Daech, poursuivent-ils, pourraient se trouver actuellement en Turquie et préparer des attentats.

Kateeba al-Kawtat se veut un groupe international de moudjahidines, qui embrasse plus de 20 pays et prône la création d'un Etat islamique à l'échelle mondiale. C'est un groupe armé qui sévit en Syrie et entretient des relations étroites avec Al-Qaida, écrit le journal britannique Telegraph.

Rabah Tahari enrôlait de nouveaux combattants par le biais des réseaux sociaux et de la chaîne YouTube, où il publiait régulièrement des films de propagande vantant l'avancée de Daech contre l'armée gouvernementale syrienne. Il exhortait également les musulmans britanniques à envoyer de l'argent et des aliments aux terroristes.

"Rabah Tahari s'est enfui en Turquie suite à des différends financiers avec d'autres djihadistes. Il a beaucoup d'ennemis", explique le journal.

Et d'ajouter: "Parmi les contacts de Tahari sur LinkedIn figurent deux hommes connus dans certains milieux, notamment Moazzam Begg, actuellement en détention dans la prison britannique située sur la base des Forces aériennes des Etats-Unis à Cuba de Guantanamo".

Le 19 janvier, le groupe Daech a confirmé la mort du Britannique Jihadi John, tué en novembre 2015 par une frappe aérienne sur son fief de Raqqa, dans l'est de la Syrie.

Jihadi John s'était affiché dans plusieurs vidéos de décapitations, toujours vêtu de noir, masqué et couteau à la main. Un ancien prisonnier l'avait qualifié de "type froid, sadique et impitoyable".

La dernière apparition de Jihadi John remonte à une vidéo du 31 janvier montrant l'exécution d'un Japonais.

Le djihadiste, un programmeur informatique de Londres, était né au Koweït en 1988 d'une famille apatride d'origine irakienne.

La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, dont les dernières statistiques remontent à 18 mois faute de données, cette guerre a déjà fait plus de 250.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil. Les troupes gouvernementales syriennes combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont l'Etat islamique (EI, Daech) et le Front al-Nosra.

Dossier:
L'Etat islamique (EI) (1112)
Lire aussi:
Daech utilise des armes chimiques en Irak
Jihadi Junior: Daech transforme un garçon de quatre ans en machine à tuer
De l’aide humanitaire russe parachutée dans une ville encerclée par Daech
Tags:
djihadisme, terrorisme, recruteur, Etat islamique, Jihadi John, Rabah Tahari, Syrie, Turquie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres