Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    Faux migrants, vrais terroristes: ils voulaient participer aux attentats de Paris

    © AFP 2019 Aris Messinis
    International
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    6015
    S'abonner

    Interpellés en Autriche, deux islamistes qui se faisaient passer pour des réfugiés comptaient prendre part aux attentats de Paris perpétrés dans la nuit du 13 au 14 novembre, rapporte la radio internationale allemande Deutsche Welle.

    Les extrémistes ont été interpellés à Salzbourg dans un centre d'accueil temporaire pour réfugiés il y a deux mois. Cependant, ils ne sont passés aux aveux qu'assez récemment. Les islamistes ont notamment avoué avoir pénétré en Grèce "avec les autres terroristes parisiens en se faisant passer pour des réfugiés".

    Toutefois, les deux hommes n'ont pas réussi à traverser la frontière à la première tentative, les agents de Frontex présents sur place ne les ayant pas laissés passer à cause de leurs faux passeports. Ainsi, les islamistes n'ont repris leur chemin que quelques semaines plus tard. Il n'empêche que les services de renseignement allemands continuaient à les surveiller pour ne pas perdre leur trace. C'est ainsi que les deux hommes ont finalement été arrêtés en Autriche.

    Le 13 novembre 2015 au soir, plusieurs fusillades et attentats-suicide quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule.

    La crise migratoire actuelle touche de nombreux pays d'Europe et est considérée comme la plus grave depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Selon les données récentes de l'agence des frontières Frontex, plus de 710.000 migrants sont arrivés sur le territoire de l'Union européenne au cours des neuf premiers mois de 2015.

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Des migrants dans la Rome antique?
    La Turquie et la Grèce veulent impliquer l’Otan dans la crise des migrants
    Réfugiés syriens en Jordanie: l'Europe ne connait rien de la crise des migrants
    Tags:
    terrorisme, réfugiés, migrants, Etat islamique, Grèce, Syrie, Allemagne, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik