Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires saoudiens

    500.000 internautes appellent l'UE à suspendre la vente d'armes à Riyad

    © AFP 2019 Ahmed Farwan
    International
    URL courte
    21653

    Plus de 500.000 personnes ont signé une pétition exhortant les autorités européennes de ne plus livrer d'armes à l'Arabie saoudite.

    Le document mis en ligne sur le site avaaz.org appelle à "suspendre toute vente d'armes" à Riyad tant que le royaume ne mettra pas fin "à ses assauts contre le Yémen et n'entamera pas un processus de paix solide".

    Les auteurs de la pétition citent un récent rapport de l'Onu qui "met en évidence 119 violations du droit international humanitaire" commises par l'Arabie saoudite pendant le conflit au Yémen.

    "Bombarder des écoles, des hôpitaux et même des mariages: voilà ce que l'Arabie saoudite fait au Yémen. C'est révoltant – et c'est avec des armes achetées à l'Europe, aux Etats-Unis et au Canada qu'ils agissent", indique le document.

    Pour le moment, plus de 510.000  internautes ont apposé leurs signatures sur la pétition.

    Le conflit armé se poursuit au Yémen depuis juillet 2014. Les affrontements opposent les rebelles Houthis du mouvement chiite Houthis Ansar Allah, accusés de liens avec l'Iran, et la partie de l'armée fidèle à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, aux troupes loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi qui sont soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe sous commandement saoudien qui intervient au Yémen depuis mars 2015.

    Lire aussi:

    Yémen: un missile Houthi tue plusieurs dizaines de soldats de la coalition
    La coalition dirigée par Riyad tue cinq personnes au Yémen
    Vente d’armes à l’Arabie Saoudite: Ottawa va-t-il honorer le contrat?
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Tags:
    livraisons d'armes, conflit, Houthis, armes létales, pétition, Union européenne (UE), Ali Abdallah Saleh, Abd Rabo Mansour Hadi, Yémen, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik