International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
4424
S'abonner

Les autres candidats du Parti républicain – Ted Cruz et Marco Rubio – "ne peuvent pas conclure d'accords, ce sont des politiciens", a déclaré le milliardaire au cours d’une conférence de presse en Caroline du Sud.

Le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump croit, contrairement à ses rivaux républicains, qu'il sera capable de construire des relations entre les Etats-Unis et la Russie à la tête de l'Etat.

"Je me tenais (aux débats) à côté de Rubio; il semblait de sortir d'une piscine. Il était tout mouillé. Il ne peut pas résister à la pression… Je ne vois pas cet homme en train de mener des négociations avec Poutine, comme je vois cet homme ici", s'est-il exprimé au cours d'une conférence de presse dans l'Etat Caroline du Sud, se pointant du doigt lui-même.

"Voulez-vous de bons accords pour le pays (Etats-Unis)? Voulez-vous des accords avec la Russie? Ils (Cruz et Rubio) ne peuvent pas conclure des accords, ce sont des politiciens", a-t-il ajouté.

Précédemment, Donald Trump s'est déclaré prêt à approfondir les relations avec la Russie. Saluant cette intention, le président russe Vladimir Poutine a qualifié le candidat de "leader absolu du débat présidentiel". En retour, M. Trump a avoué qu'il considérait comme un honneur les paroles du président russe et a confirmé la nécessité d'une coopération plus large.

L'actuel président américain Barack Obama termine son deuxième et dernier mandat et quittera la Maison Blanche en janvier 2017. Le milliardaire américain Donald Trump est l'un des candidats les plus controversés mais aussi l'un des plus populaires de la présidentielle 2016.

Chez les républicains, Trump est en tête en Caroline du Sud avec une longue avance sur ses rivaux. Mais la véritable épreuve attend le milliardaire le 1er mars, quand voteront plusieurs Etats du sud des USA où son principal concurrent, Ted Cruz, sénateur du Texas, bénéficie du plus grand soutien.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Trump: la guerre d'Irak, une "grosse erreur" des USA
Trump, Clinton, Bush, Cruz? Un superordinateur à la présidence!
Pour Donald Trump, la France n’est plus ce qu’elle était
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
Vladimir Poutine, Donald Trump, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook