Ecoutez Radio Sputnik
    FMI

    Saakachvili veut sortir le FMI d'Ukraine

    © AFP 2019 MANDEL NGAN
    International
    URL courte
    Situation économique en Ukraine (85)
    10410
    S'abonner

    Le gouverneur de la région d'Odessa (Ukraine) et ex-président de Géorgie Mikhaïl Saakachvili a plaidé pour la fin de la coopération de l'Ukraine avec le Fonds monétaire international (FMI).

    "Pour nous, l'idéal serait que le FMI reste en dehors du pays. En Géorgie, nous nous sommes débarrassés du FMI en l'espace d'un an. Nous l'avons fait, et Dieu merci!", a-t-il déclaré dans une interview à la radio "Era".

    D'après M.Saakachvili, le Fonds contrôle continuellement les actions du gouvernement et a un effet négatif sur son travail. "Le FMI est semblable à un chirurgien. Quand tu as besoin de te mettre un pansement sur le doigt, il te demande: "Pourquoi un pansement? Viens, on va te couper la main. Pourquoi chipoter? Ne prenons pas de risque", a déclaré le gouverneur.

    Christine Lagarde
    © REUTERS / Ruben Sprich/Files

    Le 10 février, la directrice générale du FMI Christine Lagarde a déclaré que l'Ukraine n'avait pas progressé dans la lutte contre la corruption, et donc que le programme d'aide financière pouvait être réduit.

    "Je suis préoccupée par la lenteur des progrès en Ukraine dans l'amélioration de la gestion gouvernementale ainsi que dans le domaine de la lutte contre la corruption", a affirmé Mme Lagarde en ajoutant que dans ces conditions il était "difficile de supposer si le programme d'assistance du FMI pourrait continuer et atteindre son but".

    Le 9 févier, la ministre ukrainienne des Finances, Natalie Jaresko, a déclaré que le FMI avait adopté une position attentiste à l'égard du crédit ukrainien. D'après elle, le Fonds craint que le gouvernement du pays ne soit pas prêt à remplir ces conditions.

    Encore tout récemment, le 3 février, Aivaras Abromavicius quittait son poste de ministre ukrainien du Développement économique. "J'ai pris cette décision en raison de la soudaine intensification des tentatives de blocage de réformes importantes et systémiques dans notre pays", a expliqué l'ancien ministre. Il a également souligné que la mise en œuvre des réformes était entravée par les pressions politiques et la corruption.

    Le montant total du programme de soutien du FMI est de 17,5 milliards de dollars. En 2015, Kiev a reçu 6,7 milliards de dollars, et vers la fin de l'année une autre tranche de 1,7 milliard de dollars était prévue, mais le Fonds l'a reportée.

     

    Dossier:
    Situation économique en Ukraine (85)

    Lire aussi:

    Corruption: nouvelle démission retentissante en Ukraine
    Foreign Policy: l’Ukraine touche le fond
    En Ukraine, la patience de l’Occident a ses limites
    Le sort de l'accord UE-Ukraine est entre les mains des Pays-Bas
    Tags:
    Fonds monétaire international (FMI), Aivaras Abromavicius, Natalie Jaresko, Christine Lagarde, Mikhaïl Saakachvili, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik