International
URL courte
4037
S'abonner

L'ONG Human Rights Watch a récemment publié un rapport selon lequel l'Arabie saoudite utiliserait des bombes à sous-munitions.

Abdel Malek Al-Fohaidi, chef de file du parti au pouvoir yéménite Congrès général du peuple, rappelle dans une interview accordée à Sputnik que Riyad a été à plusieurs reprises accusé d'employer des armes interdites au cours du conflit au Yémen.

"Des rapports précédents ont également fourni des preuves du fait que l'Arabie saoudite utilisait des bombes prohibées fabriquées aux USA. Cependant, ni les Etats-Unis, ni le Royaume saoudite n'ont prêté aucune attention aux conclusions dressées par Human Rights Watch", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

D'après le dernier rapport en date présenté par l'ONG, des bombes à sous-munitions ont été larguées sur la ville yéménite de Saada, a déclaré M.Al-Fohaidi.

"Malheureusement, personne ne prend en considération ces rapports, et notamment les Nations unies qui n'ont jamais eu de discussion à ce sujet. Il semble que le pouvoir de l'argent joue le rôle principal dans cette situation", estime l'homme politique.

Toujours selon lui, il existe "assez de preuves" du fait que les bombes en question ont été produites aux Etats-Unis, mais les Etats-Unis n'ont émis aucun commentaire sur ce sujet.

"C'est comme si le peuple yéménite ne faisait pas partie de la communauté internationale, comme s'il n'avait pas les droits que possèdent les autres peuples", conclut M.Al-Fohaidi.

Le conflit armé se poursuit au Yémen depuis juillet 2014. Les affrontements opposent les rebelles Houthis du mouvement chiite Houthis Ansar Allah, accusés de liens avec l'Iran, et la partie de l'armée fidèle à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, aux troupes loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe sous commandement saoudien qui intervient au Yémen depuis mars 2015.

Lire aussi:

Yémen: Riyad utilise des bombes à sous-munitions US
Silence, on tue au Yémen: une frappe contre un mariage fait plus de 20 morts
Amnesty: les USA complices de crimes de guerre au Yémen
30 soldats alliés tués "par erreur" au Yémen
Tags:
bombe à sous-munitions, conflit, frappe aérienne, hostilités, Congrès général du peuple (Yémen), Human Rights Watch (HRW), ONU, Abdel Malek Al-Fohaidi, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook