Ecoutez Radio Sputnik
    La mer de Chine

    Pékin déploie des systèmes antiaériens en mer de Chine?

    © AFP 2018 POOL / RITCHIE B. TONGO
    International
    URL courte
    Situation en mer de Chine méridionale (79)
    8392

    Se basant sur des images satellite, une chaîne américaine rapporte que la Chine aurait déployé des systèmes antiaériens de longue portée de type HQ-9 sur une des îles contestées en mer de Chine méridionale.

    La Chine a déployé des systèmes antiaériens de longue portée sur une île contestée située en mer de Chine méridionale, a annoncé la chaîne américaine Fox News.

    Plus tard, l'information a été confirmée par le gouvernement américain. Même si des appels à la retenue dans la région ont été lancés, les Etats-Unis ont déclaré qu'ils ne planifiaient pas cesser de survoler la région, malgré la menace naissante.

    En se basant sur les données obtenues à l'aide d'images satellites, la chaîne a annoncé que le pays avait déployé "deux batteries de huit systèmes antiaériens de type HQ-9 ainsi qu'un système de radar" sur l'île Woody, l'île principale des îles Paracels en mer de Chine méridionale.

    ​Un porte-parole du gouvernement américain a reconnu l'authenticité des images reçues par la chaîne. D'après lui, les photos illustrent les systèmes antiaériens HQ-9 dont la portée est de 200 km, ce qui "constitue une menace potentielle pour tous les avions militaires et civils qui survolent ce territoire".

    Information démentie par la Chine. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a en effet déclaré aux journalistes, lors d'une conférence de presse, que cette information avait été fabriquée par "certains médias étrangers". Le chef de la diplomatie chinoise leur a conseillé de prêter plutôt leur attention sur les constructions de type plus pacifique sur l'île, notamment les phares.

    Lori Robinson, représentante des Forces armées aériennes américaines et responsable des opérations dans le Pacific, a déclaré dans une interview au journal singapourien Straits Times que les Etats-Unis n'avaient pas l'intention de cesser leurs vols dans l'espace aérien de la mer de Chine, même si leurs itinéraires passaient dans le voisinage immédiat des îles.

    "Des vols ainsi que des entrainements d'aéronefs ont constamment lieu dans cette région", a noté Lori Robinson. D'après elle, il n'y a aucune "pression, puisque tout se déroule dans le cadre des lois et normes internationales".

    internet
    © REUTERS/ Kacper Pempel

    Les systèmes antiaériens HQ-9 sont destinés à neutraliser les avions, les missiles de croisière et les hélicoptères, ils sont également capables d'intercepter des missiles balistiques.

    Depuis des décennies, la Chine conteste l'appartenance territoriale de plusieurs îles en mer de Chine méridionale, sur le plateau continental duquel de vastes réserves d'hydrocarbures ont été découvertes. Le Vietnam, le Brunéi, la Malasie et les Philippines sont également impliqués dans ce litige pour des raisons diverses.

    Depuis la fin de 2003, la Chine effectue des travaux de construction et des travaux hydrauliques afin de créer des îles artificielles sur le territoire contesté.

    Dossier:
    Situation en mer de Chine méridionale (79)

    Lire aussi:

    Un retraité chinois fait une déclaration d'amour de 218m sur un gratte-ciel
    Les Chinois ont dépensé 165 mds EUR à l’étranger en 2015
    L’acier chinois: un casse-tête bien trempé
    Ce grand voyage chinois de l’industrie cinématographique russe
    Tags:
    missiles balistiques, missiles de croisière, photo satellite, bouclier antimissile, hélicoptères, HQ-9, Wang Yi, Mer de Chine méridionale, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik