Ecoutez Radio Sputnik
    Avion de chasse F-16

    Les Pays-Bas effectuent leurs premières frappes en Syrie

    © REUTERS/ Darrin Zammit Lupi
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    75340

    Les F-16 néerlandais, qui ne participaient jusqu'à récemment qu'aux opérations de la coalition anti-Daech en Irak, ont élargi leur action à la Syrie à la demande de la France et des Etats-Unis.

    Les avions de chasse F-16 des Pays-Bas ont effectué leurs premières frappes sur les cibles de l'organisation terroriste Daech en Syrie, rapporte The Washington Times, se référant au ministère néerlandais de la Défense.

    Le communiqué précise qu'au cours de la semaine dernière les avions de combat de l'Armée de l'air royale néerlandaise ont mené près de 10 missions en Irak et en Syrie. Les frappes ont visé les positions des extrémistes ainsi que leur matériel de combat et des objectifs stratégiques.

    ​Les Pays-Bas participent depuis octobre 2014 aux opérations de la coalition en Irak avec quatre chasseurs F-16 spécialisés dans le soutien aux

    opérations terrestres de l'armée irakienne et basés en Jordanie.

    A l'époque, les Pays-Bas avaient prévenu qu'ils n'élargiraient pas leur action à la Syrie sans un mandat de l'Onu. Mais, fin janvier 2016, le ministère néerlandais de la Défense a donné une suite favorable à la demande en ce sens formulée en décembre dernier par Paris et Washington. Il a alors été expliqué que l'élargissement de l'action à l'est de la Syrie permettrait de rendre la lutte contre Daech en Irak plus efficace.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'aviation russe frappe 1.593 cibles terroristes en une semaine
    La coalition US déploiera des troupes terrestres en Syrie et en Irak
    La coalition US intensifie ses frappes en Syrie et Irak
    Irak: 3 à 5 ans nécessaires pour liquider l'EI, selon la coalition
    Tags:
    lutte antiterroriste, frappe aérienne, Etat islamique, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik