Ecoutez Radio Sputnik
    Maintenant tout le monde sait qui contrôle l'Ukraine

    Maintenant tout le monde sait qui contrôle l'Ukraine

    © Fotolia / aviavlad
    International
    URL courte
    26666
    S'abonner

    L'échec du vote au parlement ukrainien sur la démission du gouvernement d'Arseni Iatseniouk a laissé tout le monde bouche bée. Les oligarques ukrainiens ont remporté la victoire la plus retentissante depuis EuroMaïdan et ont démontré qu'ils étaient la force politique majeure d'Ukraine.

    Le magazine américain Foreign Policy constate que le conflit non dissimulé de cette semaine au sein du pouvoir ukrainien a démontré que le pays restait sous la houlette des oligarques. 

    Mardi, quelques heures avant le vote à la Rada ukrainienne, la plupart des Ukrainiens ne doutaient pas que le gouvernement d'Arseni Iatseniouk cesserait d'exister: sa cote de popularité était au plus bas et la pression internationale sur le président Piotr Porochenko allait croissant. Le magazine rappelle que ces dernières semaines, plusieurs "réformateurs" ont à tour de rôle abandonné leur poste, prétextant qu'il était impossible de mener les réformes dans un pays où le pouvoir était corrompu.

    Pourtant le résultat a été stupéfiant. La campagne contre le premier ministre a volé en éclats en quelques instants. La Rada était sur le point de voter la motion de censure au gouvernement quand plusieurs dizaines de députés des partis liés aux oligarques ukrainiens Rinat Akhmetov, Igor Kolomoïski et Viktor Pintchouk avaient déjà quitté la salle sans voter. 

    Plus encore, une trentaine de députés du bloc de Piotr Porochenko ont aussi refusé de voter contre le gouvernement. Arseni Iatseniouk et son gouvernement ont ainsi survécu et les législateurs sont restés coincés dans leur siège. 

    De cette façon, "les élites oligarchiques ukrainiennes ont remporté la plus grande victoire depuis EuroMaïdan de 2013", écrit Foreign Policy. 

    Dans une grande mesure la responsabilité pour l'échec des réformes en Ukraine incombe à l'Occident. Les hommes politiques et diplomates occidentaux "soutiennent le premier ministre loquace et ferment les yeux sur son passé ténébreux dans la politique ukrainienne et passent sous silence les informations sur ses complices présumés avoir participé à des magouilles financières", conclut Foreign Policy. 


    Lire aussi:

    Ukraine: Porochenko demande la démission de Iatseniouk
    La majorité du parti de Porochenko soutient la démission de Iatseniouk
    Iatseniouk continuera les réformes malgré une cote de popularité en chute libre
    Tags:
    démission, échec, Rada suprême, Arseni Iatseniouk, Petro Porochenko, Occident, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik