International
URL courte
Crise migratoire (789)
372
S'abonner

La situation avec les migrations en Allemagne reste extrêmement difficile. Les citoyens manifestent leur fort mécontentement expliqué par des tensions au niveau social et par des problèmes économiques devenant de plus en plus compliqués. L’opinion publique est-elle capable de changer la politique des autorités?

Le mécontentement de la société allemande

La chancelière fédérale allemande Angela Merkel reste attachée au principe des portes ouvertes, malgré la hausse des opposants à cette idée parmi les représentants des mouvements politiques du pays, et même au sein de son propre parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU), ainsi que dans les rangs de son partenaire de la coalition dirigeante, l'Union chrétienne-sociale (CSU).

Cependant, un sondage récent effectué par l'agence britannique Populus montre une forte hausse du nombre des Allemands mécontents de la présence des réfugiés dans leur pays. Selon Yasar Aydin, expert pour les problèmes liés aux migrations et aux réfugiés en Turquie, professeur de l'Université HafenCity de la ville de Hambourg, la cause essentielle de cette hausse est le renforcement des tensions sociales et des difficultés économiques provoquées par l'arrivée des migrants.

L'expert rappelle qu'au début de la crise migratoire, la société allemande partageait plutôt une attitude positive envers l'idée d'aider ceux qui sont privés de leurs foyers. Toutefois, le flux des migrants est passé peu à peu en dehors de tout contrôle et a commencé à apporter un nombre croissant de problèmes sérieux, ce qui a résulté sur une augmentation du degré de mécontentement de la population, ainsi que sur des reproches adressés à la politique migratoire des autorités.

Selon M.Aydin, un rôle important dans ce processus de hausse du mécontentement revient aux déclarations du mouvement islamophobe Pegida qui se prononce contre l'immigration musulmane et fait monter les angoisses liées aux flux migratoires dans la société allemande. Le professeur souligne également que certains mouvements dans le pays jouent sur les peurs de la population pour en profiter de façon politique.

La politique migratoire du gouvernement, changera-t-elle?

Mais est-ce que le mécontentement actuel des citoyens allemands est en mesure de changer la politique migratoire du gouvernement du pays?

"Actuellement, Mme Merkel se prononce contre l'adoption de limites dans l'accueil des réfugiés, en affirmant que ces mesures ne sont pas éthiques vis-à-vis des migrants. Elle essayera de résoudre les problèmes émergeant suite aux flux des réfugiés, étant attachée à sa position, car elle comprend que l'adoption du +plafond+ pour l'accueil des réfugiés ne sera pas capable d'arrêter complètement le flux migratoire", explique l'interlocuteur de Sputnik.

"Cependant, au cas où le parti conservateur Alternative pour l'Allemagne (AfD), bénéficiant actuellement du soutien de 10 à 11% de la population du pays, renforce ses positions et sa pression sur Mme Merkel, la chancelière de l'Allemagne pourrait revoir la politique au sujet de la crise migratoire", poursuit le professeur.

M.Aydin souligne également le grave problème de l'important poids financier représenté par l'accueil des migrants dans les pays européens. Ce sujet est lié aux garanties sociales, un élément habituel en Europe qui est donc proposé aux réfugiés. A l'opposé, la Turquie n'a pas un tel système social ce qui rend, là-bas, la pression migratoire sur l'Etat moins importante.

"Un pays européen accueillant des migrants sur son territoire est obligé de leurs octroyer une possibilité d'utiliser les ressources sociales de l'Etat. Si on prend en considération l'échelle du flux migratoire, une angoisse émerge dans les pays d'Europe pour l'avenir de leurs institutions sociales. Quant à la Turquie, elle n'est pas un Etat social avec un système développé de soutien, c'est pourquoi le poids pesant sur l'Etat suite à l'accueil des réfugiés est beaucoup moins (important, ndlr) en Turquie, qu'en Allemagne", déclare l'expert.

La crise migratoire a beaucoup influencé la situation politique et économique en Europe. L'Allemagne représente même un cas particulier, car les chiffres des réfugiés accueillis semblent être énormes par rapport à d'autres pays. La crise actuelle est comparée à celle de l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

La loi danoise sur la saisie des biens des migrants ne marche pas
Vienne demande à Skopje d'être prêt à stopper les migrants à ses frontières
Près d'un millier de migrants devront quitter la "jungle" de Calais
La Turquie et la Grèce veulent impliquer l’Otan dans la crise des migrants
Tags:
opinion publique, sondage, crise migratoire, réfugiés, migrants, Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Angela Merkel, Turquie, Allemagne, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook