International
URL courte
Chute des prix du pétrole (2016) (171)
46842
S'abonner

Le gouvernement saoudien a déclaré ne pas être prêt à diminuer sa production pétrolière, motivant une telle annonce par le fait que cette mesure pourrait se répercuter sur le marché.

L'Arabie saoudite n'est pas prête à réduire son extraction de pétrole, a annoncé le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel ben Ahmed al-Joubeir dans un entretien à l'Agence France Presse.

"Si d'autres producteurs entendent limiter ou consentent au gel s'agissant de l'extraction supplémentaire, cela peut avoir un impact sur le marché mais l'Arabie saoudite n'est pas prête à réduire sa production", a affirmé le chef de la diplomatie saoudienne.

Mardi à Doha (Qatar), la Russie, le Venezuela, l'Arabie saoudite et le Qatar se sont mis d'accord pour geler leur production de pétrole à son niveau de janvier. Dès lors, plusieurs autres producteurs de pétrole ont rejoint le groupe. En particulier, le Koweït a officiellement annoncé sa détermination de geler sa production de pétrole à son niveau actuel, et l'Équateur, l'Algérie, le Nigeria et Oman ont également approuvé le gel de la production de pétrole. L'Iran a lui aussi accepté la proposition par la suite.

Dossier:
Chute des prix du pétrole (2016) (171)

Lire aussi:

Pétrole: accord entre la Russie et l'OPEP pour geler la production au niveau de janvier
Cours du pétrole: accord imminent entre l'OPEP et les pays non membres
Le Koweït s'apprête à geler sa production de pétrole au niveau actuel
Tags:
prix du pétrole, pétrole, OPEP, Abdel al-Joubeir, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook