International
URL courte
3202
S'abonner

Le port M'reisa, situé près de la ville de Benghazi dans l'est de la Libye, avait une importance stratégique pour les djihadistes, leur servant de point d'approvisionnement en armes et en munitions, annoncent les militaires libyens.

L'armée libyenne, au terme de combats avec les djihadistes de Daech, a repris le contrôle du port M'reisa situé près de la ville de Benghazi, annonce le portail Erem News se référant au service de presse de l'armée.

Selon le site, le port, situé à 25 kilomètres au sud-ouest de Benghazi, avait un rôle stratégique pour les djihadistes, qui s'en servaient pour s'approvisionner en armes et munitions.

Dimanche matin, le commandant en chef de l'Armée nationale libyenne, le général Khalifa Haftar, a donné l'ordre de passer à l'attaque. Lors de l'opération, les militaires libyens ont réussi à abattre un chef de Daech ainsi que plusieurs terroristes, faisant au total 12 morts.

Selon le portail, les militaires libyens ont réalisé des avancées significatives dans plusieurs quartiers de Benghazi, subissant toutefois des pertes. Les combats ont fait au moins 30 morts et des dizaines de blessés dans l'armée. L'opération menée par les militaires libyens à Benghazi est baptisée "Sang du supplicié".

Depuis un an et demi, Benghazi est le théâtre de combats sanglants entre d'une part des formations armées, dont certains sont extrémistes comme les groupes Etat islamique (EI) et Ansar Asharia, proche d'Al-Qaïda, et d'autres part les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté internationale.

La semaine dernière, un avion de combat du gouvernement reconnu a été abattu au-dessus de Benghazi alors qu'il visait des positions d'un groupe opposé aux autorités, selon des sources militaires.

Le pays est livré à des groupes politiques et armés rivaux depuis que Mouammar Kadhafi a été renversé et tué en 2011 à la suite d'une rébellion soutenue par une intervention militaire occidentale. Cette situation de profonde instabilité a favorisé l'implantation de l'EI, qui contrôle la ville portuaire de Syrte et ses environs.

Lire aussi:

L'Occident est venu en Libye pour la détruire
La Libye annonce la formation d’un gouvernement d'union
L'Occident veut ouvrir un troisième front contre Daech en Libye
Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Tags:
combat, Khalifa Haftar, port M'reisa, Benghazi, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook