Ecoutez Radio Sputnik
    Et si le FBI avait accès à tous les iPhone?

    Et si le FBI avait accès à tous les iPhone? Les Américains diront non mardi

    © Sputnik. Igor Russak
    International
    URL courte
    3170
    S'abonner

    Des manifestations de protestation contre les projets du FBI d'avoir accès aux iPhone dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sont prévues dans 30 villes américaines, ainsi qu'à Hong Kong et à Munich, en Allemagne, mardi prochain.

    Des manifestations de soutien à la société Apple auront lieu le 23 février dans 30 villes américaines de 20 Etats américains, ainsi qu'à Hong Kong et à Munich, en Allemagne, sur l'initiative du groupe pour la défense des droits de l'homme Fight for the Future.

    Selon un communiqué du groupe, les personnes souhaitant protester contre les récentes décisions du FBI concernant la sécurité des iPhone se rassembleront devant les magasins Apple Store. Il brandiront les pancartes "FBI, bas les pattes de nos iPhone!" et "Les iPhone sécurisés sauvent des vies!".

    ​Ces rassemblements font suite à la décision des autorités du comté de San Bernardino (Californie) de réunitialiser, à la demande de la FBI, le mot de passe du compte iCloud d'un des deux terroristes responsables de la mort de 14 personnes en décembre dernier. 

    ​"Le comté de San Bernardino, en coopération avec le FBI, a réinitialisé le mot de passe d'iCloud du terroriste", lit-on sur la page officielle Twitter du comté. Pour le moment, le FBI n'a pas communiqué sur le sujet.

     Apple l'a considéré comme une menace à la sécurité de ses clients.

    Mardi 16 février, le tribunal américain a ordonné au groupe Apple de débloquer l'iPhone5c d'un des criminels responsables de la fusillade de San Bernardino (Californie) en décembre 2015. Le directeur d'Apple, Tim Cook, a déclaré que son entreprise ne se soumettrait pas à la décision du tribunal. Les géants Google, Facebook et WhatsApp se sont prononcés en faveur d'Apple.

    En réponse, le ministère américain de la Justice a lancé une procédure dans le but de forcer Apple à se soumettre à la décision du tribunal et à déverrouiller l'accès au portable en question. L'affaire sera examinée devant le tribunal le 22 mars. A cette occasion, le porte-parole d'Apple a fait remarquer que cette affaire ne devait pas se résoudre devant le tribunal mais devant le Congrès américain, suite à quoi Apple et le FBI ont été invité au Congrès.

    La fusillade de San Bernardino a été perpétrée le 2 décembre dernier par Syed Farook et Tashfeen Malik. Les assaillants ont fait irruption dans une salle de conférence d'un centre de services sociaux avant d'ouvrir le feu sur les personnes qui se trouvaient sur place. L'attaque a fait 14 morts et 21 blessés. Le FBI a qualifié la fusillade d'attaque terroriste.

    L'ancien agent de la CIA Edward Snowden avait déjà prévenu que le FBI cherchait à avoir accès à tous les iPhone circulant dans le monde.

    Lire aussi:

    Snowden: le FBI cherche à avoir accès à tous les iPhone
    Le FBI requalifie la fusillade en Californie en "acte de terrorisme"
    Le FBI impuissant contre les messages cryptés des extrémistes
    Le FBI déconcerté par les techniques de cryptage de l'EI
    Tags:
    mot de passe, sécurité, iCloud, iPhone, Fight for the Future (groupe de défense des droits de l'homme), FBI, Apple, Congrès des États-Unis, Tim Cook, San Bernardino, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik