International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
112324
S'abonner

Pour de nombreuses personnes, le Pape est un homme de Dieu. Or, lors de la course électorale que vivent les Etats-Unis, une élue l'a qualifié... d'"Antéchrist".

Susan DeLemus, membre de la Chambre des représentants du New Hampshire et partisane fervente du candidat à la présidence américaine Donald Trump, a qualifié le Pape François d'"Antéchrist", rapporte le NYDailynews.

"Le Pape est l'Antéchrist. Faites vos recherches", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

En s'exprimant plus tard sur son commentaire émis sur les réseaux sociaux, Mme DeLemus, a expliqué qu'il ne constituait pas une réponse à ce que le Pape avait dit à propos de Donald Trump, mais que le post se voulait une réponse directe à l'échange qui a eu lieu la semaine dernière entre le souverain pontife et le candidat à la présidence.

Après avoir exhorté, lors d'une messe célébrée à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, les pays à "ouvrir leurs cœurs" aux migrants, le Pape, interrogé par un journaliste sur les positions du candidat à la primaire républicaine, a répondu: 

"Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne".

"Si le Vatican était attaqué par Daech, je peux vous promettre que le Pape aurait souhaité et prié pour que Donald Trump soit président. Car cela ne se serait jamais produit", telle a été la réaction de M. Trump.

Ce dernier a toutefois atténué par la suite sa rhétorique et a déclaré dans un entretien à CNN avoir beaucoup de respect pour le Pape.

Quant à Susan DeLemus, elle a plus tard expliqué, dans un entretien au média américain Politico, qu'elle s'était référé dans son commentaire à la papauté en tant qu'institution, plutôt qu'au Pape lui-même et a prétendu que son opinion était partagée par certains Pères fondateurs des Etats-Unis.

Le commentaire au sujet du Pape n'est pas la première déclaration controversée de la députée. Il convient de rappeler à titre d'exemple ses propos accusant de mensonge tous les candidats à la présidentielle, à l'exception du magnat de l'immobilier Donald Trump, bien évidemment.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Donald Trump en lice pour le Nobel de la paix
Député russe: Donald Trump fait trembler l’Occident
Une statue du pape François bientôt au Mexique
Pape François: l'Occident doit faire son autocritique sur le printemps arabe et sur l'Irak
Tags:
messe, critiques, réseaux sociaux, Saint-Siège, Etat islamique, Susan DeLemus, Donald Trump, Pape François, Mexique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook