International
URL courte
6117
S'abonner

Les autorités américaines ont appelé le groupe Apple à décrypter 12 smartphones contenant des données importantes pour des enquêtes.

FBI contre Apple – Bill Gates se range du côté du FBI
© East News / UPI Photo/keizo Mori
Le ministère américain de la Justice a déjà présenté au tribunal une requête officielle afin d'obliger la compagnie à apporter son assistance, rapporte le Wall Street Journal. Dans les faits, les autorités américaines ne disposent pas des moyens nécessaires afin d'obtenir l'accès aux téléphones, alors que les 12 iPhone mentionnés contiendraient des informations essentielles pour 12 enquêtes menées dans les Etats de New York, de Californie, d'Illinois, d'Ohio et de Massachusetts.

Selon les données du journal, ces 12 cas ne sont pas liés à des activités terroristes.

Auparavant, le journal rapporte que depuis 2008, Apple a aidé le gouvernement à extraire des informations d'au moins 70 portables.

Il y a une semaine, le tribunal de Californie a demandé au groupe Apple de fournir au Federal Bureau of Investigation (FBI) un logiciel spécialisé afin d'avoir accès au smartphone du terroriste Rizwan Farook responsable de la fusillade à San Bernardino. Le président du groupe Apple, Tim Cook, a rétorqué que cette exigence présentait une menace pour la sécurité des clients, tandis que ses conséquences étaient "hors du cadre légal". Il a également a déclaré, en dépit de la décision du tribunal, que la société ne transférerait pas le logiciel aux services secrets, ajoutant que toutes les données nécessaires avaient été envoyées aux autorités.

Le 4 décembre, le Bureau fédéral d'enquête des Etats-Unis a qualifié d'acte terroriste la fusillade à San Bernardino qui a fait 16 victimes. Après avoir étudié une partie des correspondances de Rizwan Farook, l'enquête a révélé que les assaillants avaient eu des liens avec des personnes présumées terroristes par le FBI. Les correspondances s'étaient faites par téléphone et sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Snowden: le FBI cherche à avoir accès à tous les iPhone
Apple n'aidera pas le FBI dans une affaire concernant un terroriste
Le FBI déconcerté par les techniques de cryptage de l'EI
20.000 agents du FBI mis à nu
Tags:
décryptage, attentat, iPhone, Apple, Tim Cook, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook