Ecoutez Radio Sputnik
    Négociations syriennes suspendues, l’opposition menace de les boycotter

    Négociations syriennes suspendues, l'opposition menace de les boycotter

    © AFP 2019 SAMEER AL-DOUMY
    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    17335
    S'abonner

    Le début du prochain round des négociations syriennes serait reporté au 1er mars en raison du fait que les représentants du Haut comité des négociations (HCN) ont menacé de boycotter les pourparlers, a indiqué mercredi l'un des leaders d'un groupe de l'opposition modérée Qadri Jamil.

    "Les pourparlers sont prévus pour le 1er mars à Montreux (ouest de la Suisse, ndlr). Un groupe de Riyad a menacé de boycotter complètement les négociations, c'est pourquoi (l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie Staffan, ndlr) de Mistura a fait des compromis et a proposé de reporter les pourparlers pour créer des conditions favorables et éliminer toutes les raisons pour le boycott", a expliqué à l'agence Sputnik le représentant du Front populaire pour les changements et la libération Qadri Jamil.

    Les représentants du gouvernement syrien et de l'opposition ont entamé des négociations à Genève le 29 janvier dernier conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Auparavant, l'émissaire de l'Onu pour le règlement syrien Staffan de Mistura avait annoncé le 3 février que les entretiens étaient suspendus jusqu'au 25 février.

    Le 22 février, une déclaration commune élaborée par les Etats-Unis et la Russie a été diffusée. Elle porte sur un cessez-le-feu dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 27 février à minuit, heure de Damas. La déclaration stipule que les conditions de la trêve sont applicables à toutes les parties en conflit, excepté les groupes terroristes comme Daech, le Front al-Nosra et d'autres organisations extrémistes reconnues comme telles par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Moscou a atteint tous ses objectifs en Syrie, et même plus
    Syrie: Obama incité à créer des "ennuis" aux Russes
    L'Otan salue l'accord de cessez-le-feu en Syrie
    L'échec d'Ankara en Syrie est imminent
    Assad annonce des élections législatives en Syrie
    Poutine promet de poursuivre les frappes contre Daech en Syrie
    Tags:
    crise syrienne, cessez-le-feu, négociations inter-syriennes, Front populaire pour le Changement et la Libération, Haut comité des négociations (HCN), ONU, Staffan de Mistura, Qadri Jamil, Montreux, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik