Ecoutez Radio Sputnik
    F-22 Raptor

    Le F-22, un jouet coûteux et inutile en Syrie

    © Sputnik. DVIDSHUB
    International
    URL courte
    71532
    S'abonner

    Le coût époustouflant des matériels de guerre modernes oblige les stratèges à bien réfléchir avant de l'utiliser dans les zones de combats. L'opération en Syrie en vaut-elle la peine? C'est une question qui revient de plus en plus souvent aux Etats-Unis.

    Selon ABC News, les Etats-Unis ont voué, sans d'ailleurs aucune nécessité, 400 millions de dollars à l'utilisation en Syrie de chasseurs multirôle de cinquième génération F-22 Raptor.

    F-22 Raptor
    © Photo. US Air Force / Ben Bloker
    Le porte-parole de l'armée de l'air américaine Tim Smith a avoué que l'utilisation des F-22 en Syrie n'était pas nécessaire.

    Dans le cadre de l'opération antiterroriste, les F-22 ont effectué 150 sorties et ont largué sur des cibles de Daech environ 200 bombes.

    Les missions des chasseurs américains en Syrie ne demandaient pas des changements onéreux, ceux-ci ayant été faits dans l'hypothèse de dangers plus sérieux.

    L'expert militaire russe Nikolaï Poroskov trouve qu'utiliser du matériel de guerre coûteux en Syrie revenait à jeter de l'argent par les fenêtres.

    "Ces avions coûtent trop chers. Ce serait dommage d'en perdre un abattu par des crapules, au lieu de l'utiliser dans un combat contre un adversaire de la taille de la Russie", estime l'expert.

    "Chaque nouvelle génération de matériel de guerre est inévitablement plus chère que sa précédente. C'est pourquoi, à tout nouveau cycle, les stratèges agissent avec toujours plus de circonspection quand il s'agit d'utiliser des modèles de pointe. Ces  jouets sont trop chers pour les casser dans un bac à sable", a-t-il ajouté.

    F-22 Raptor
    © Sputnik . US Air Force / Master Sgt. Jeremy Lock
    Initialement, le chasseur F-22 a été développé en tant que réponse à la menace des forces aériennes chinoises et russes, mais il est clair que l'avion n'a été jamais utilisé conformément à sa destination. De toute évidence, les personnes saines d'esprit n'imaginaient même pas que le F-22 affronterait  de tels adversaires dans la vie réelle et pas seulement sur l'écran d'un simulateur.

    Il avait été annoncé précédemment que le Canada avait rappelé du Proche-Orient ses chasseurs CF-18. La décision était attendue car la promesse d'évacuer les troupes de l'Irak et de la Syrie faisait partie de la campagne électorale du premier ministre Justin Trudeau. Les avions et le personnel affecté rentreront au Canada au cours de ces prochaines semaines.


    Lire aussi:

    Cessez-le-feu en Syrie, Moscou et Washington sauront-ils s'accorder?
    Un centre de coordination pour concilier les parties en conflit créé en Syrie
    Washington dévoile à Moscou les positions de ses militaires en Syrie
    Tags:
    matériels de guerre, F-22 Raptor, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik