Ecoutez Radio Sputnik
    La peur de la Russie pousse les USA à rouvrir une vieille base militaire

    La peur de la Russie pousse les USA à rouvrir une vieille base militaire

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    22351

    Les États-Unis ont dévoilé leurs plans pour relancer leur présence militaire en Islande suspendue depuis 2006. Washington veut revenir à la base militaire de Keflavik, située près de la capitale Reykjavik.

    La base de Keflavik a été ouverte au cours de la Seconde Guerre mondiale afin de protéger la route d'approvisionnement de l'Atlantique nord et a ensuite été utilisée pour chasser les sous-marins soviétiques lors de l'escalade des tensions entre Moscou et Washington. Cependant, en 2006, la base a été fermée parce que les relations américano-islandaises se sont considérablement détériorées.

    La Maison Blanche a récemment décidé de relancer sa présence militaire en Islande. Le Pentagone prévoit de moderniser la base de Keflavik, ce qui permettrait d'y déployer ses avions de patrouille maritime Boeing P-8A Poseidon. Les avions seront utilisés pour chasser les sous-marins russes.

    Cette décision de Washington a suscité de sérieux doutes parmi les Islandais. Les partis d'opposition affirment qu'elle menace la sécurité du pays.

    Un autre fait bizarre est que les médias islandais ne couvrent pas du tout cette question et que les citoyens ont appris la nouvelle par les agences de presse américaines.

    Dans une interview accordée à l'agence Sputnik, Gunnar Bragi Sveinsson, ministre islandais des Affaires étrangères, a toutefois déclaré que la majorité des Islandais soutenaient la décision du gouvernement d'autoriser les Etats-Unis à rouvrir la base.

    "Nous ne parlons pas d'une présence permanente. Ce que nous avons vu, pendant ces deux dernières années, est l'intensification de nos activités ainsi que l'intensification de l'activité de la flotte du nord russe dans l'océan autour de l'Islande et l'augmentation des vols des bombardiers. Nous avons besoin de moderniser la base de Keflavik pour que ces nouveaux avions puissent y être déployés", a-t-il affirmé.

    En ce qui concerne la réaction du public à cette nouvelle, le ministre a indiqué que les gens ont des sentiments mitigés à ce sujet.

    "L'extrême gauche se bat contre la présence militaire en Islande au cours des cinquante dernières années. Donc, pour eux, cela est inquiétant, mais il n'y a rien de nouveau. En outre, les gens sont effectivement plus ou moins en faveur du fait que l'Islande fasse partie de l'Otan", a-t-il expliqué.

    Pour conclure, M.Sveinsson a souligné que l'Islande était stratégiquement importante pour ses alliés, notamment, dans le contexte actuel de changement de l'environnement sécuritaire et de l'intensification des activités militaires.

    Lire aussi:

    Les USA réaniment une base militaire de la Guerre froide
    A l’abordage! Les "Pirates" débarquent en Islande
    L'Islande accueille ses premiers réfugiés syriens
    Les Japonais protestent contre le transfert d'une base américaine
    Tags:
    sous-marins, base militaire, Seconde Guerre mondiale, Pentagone, Gunnar Bragi Sveinsson, Reykjavik, Islande, Washington, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik