International
URL courte
Situation en mer de Chine méridionale (80)
10576
S'abonner

"Nous devons continuer à manœuvrer en mer de Chine méridionale pour démontrer que cet espace maritime et aérien est international", a déclaré un haut responsable du Pentagone. Mais depuis quand présence militaire américaine rime avec "internationale"?

Les Etats-Unis, inquiets par l'intensification des activités militaires chinoises, pour affirmer leur domination en mer de Chine méridionale augmenteront les "opérations de liberté de navigation", a déclaré l'amiral Harry Harris, chef du Commandement du Pacifique de l'US Navy, rapporte le quotidien britannique Guardian.

"Nous allons en faire davantage, et nous allons les faire avec une plus grande complexité dans l'avenir et… nous volerons, naviguerons et agirons partout où le droit international le permet", a-t-il affirmé.

Le 23 février, M.Harris a indiqué que Pékin était en train de militariser la mer de Chine méridionale en déployant des missiles et des radars dans la région. Ses commentaires ont coïncidé avec une visite à Washington du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

La Chine conserve une souveraineté indéniable sur plusieurs îles en mer de Chine méridionale et un droit légitime à l'intégrité territoriale. Pékin espère ne pas voir plus de patrouilles de destroyers ou de bombardiers stratégiques, a martelé le ministre chinois lors de sa visite.

Wang Yi a néanmoins indiqué que Pékin était prêt à résoudre les questions litigieuses par le dialogue et la consultation.

Cependant, en réponse au ton diplomatique des autorités chinoises, le Pentagone a menacé d'accroître sa présence militaire en mer de Chine méridionale.

"Nous pourrions mettre un autre sous-marin d'attaque là-bas, nous pourrions envoyer des destroyers supplémentaires. Il y a beaucoup de choses que nous pourrions faire", a menacé l'amiral Harris.

USS Curtis Wilbur
© REUTERS / U.S. Navy/ Declan Barnes
Précédemment, les forces navales américaines ont à plusieurs reprises envoyé des navires militaires en mission de patrouille dans ce secteur sans prévenir la Chine. La dernière mission a été effectuée fin janvier dernier par le destroyer américain USS Curtis Wilbur avec pour mission déclarée de protéger "le principe de la liberté de navigation" en mer de Chine méridionale. Le destroyer s'est approché de l'île de Triton, dans l'archipel des îles Paracels, à une distance de 12 milles nautiques et a navigué dans le secteur pendant 3 heures.

Des divergences existent entre la Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, concernant les frontières maritimes et les zones de responsabilité dans les mers de Chine méridionale et de Chine orientale. La Chine estime que des pays comme les Philippines et le Vietnam utilisent à bon escient le soutien des Etats-Unis pour attiser les tensions dans la région.

Dossier:
Situation en mer de Chine méridionale (80)

Lire aussi:

La Chine déploie des chasseurs sur une île contestée?
Les chasseurs russes de Pékin changeront la donne en mer de Chine
Pékin accuse les USA de faire trop attention aux manœuvres en mer de Chine
Pékin dénonce la patrouille d'un destroyer US en mer de Chine méridionale
Les USA défient à nouveau la Chine
Tags:
destroyer, sous-marins, Pentagone, Harry Harris Jr, Wang Yi, Mer de Chine méridionale, Washington, Pékin, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook