Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit

    Plus de 50% des Britanniques sont pour le Brexit

    © AFP 2019 EMMANUEL DUNAND
    International
    URL courte
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)
    8252
    S'abonner

    Un sondage a été réalisé après que le premier-ministre britannique David Cameron a conclu un accord garantissant un statut spécial au Royaume-Uni au sein de l’UE. Le référendum sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'Union européenne se tiendra cet été.

    Plus de 50% des habitants du Royaume-Uni sont pour la sortie de leur pays de l'Union européenne, selon un sondage en ligne, réalisé par la société ORB International. 

    D'après le sondage, effectué les 24 et 25 décembre, 52% des Britanniques seraient pour la sortie de leur pays de l'UE. Pourtant, il y a un mois, la plupart des Britanniques se prononçaient pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, lit-on dans un rapport de la société.

    Il est à noter que la grande majorité des sondés sont des personnes âgées et des hommes. Les citoyens âgés de plus de 65 ans se sont deux fois plus prononcés pour la sortie de l'UE que les autres sondés. 

    44% des sondés sont d'accord avec le premier-ministre David Cameron, qui affirme que le Royaume-Uni restera "plus sûr, plus fort sur la scène internationale et plus solide économiquement s’il reste allié et membre de l’Union européenne". 39% des sondés ne partagent pas le point de vue du premier-ministre britannique. 42% des sympathisants du parti conservateur sont d’accord avec lui, contre 43% d’opposants.  

    L'influence du maire de Londres Boris Johnson, qui a déclaré qu'il ferait campagne pour la sortie du pays de l'UE, a été également prise en compte lors du sondage.  60% des sondés ont dit que ses déclarations n'ont exercé aucune influence sur leur choix, alors que 26% ont indiqué que la position du maire les a poussés à se prononcer pour la sortie du royaume de l'UE.

    Un peu plus de 48% sont d'accord avec Boris Johnson, qui a dit qu’"il n'y a qu'une seule manière d'obtenir le changement dont nous avons besoin et c'est en votant pour une sortie". Près de 37% des sondés ne sont pas d'accord avec cette position.

    En ce qui concerne la crise migratoire et la situation économique, 50% des sondés estiment que les questions économiques sont plus importantes que le problème des migrants, alors que 35% des participants pensent l’inverse.

    Le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne se tiendra le 23 juin 2016.

    L'accord conclu le 19 février à Bruxelles garantit explicitement à Londres une exemption concernant l'objectif d'une "Union sans cesse plus étroite", offre des concessions importantes sur les prestations sociales versées aux travailleurs européens installés dans le pays et préserve les avantages de la City. Cet accord vise à persuader les Britanniques de rester dans l'Union européenne, David Cameron ayant promis de faire campagne contre le Brexit "de tout son cœur et de toute son âme".

    Dossier:
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)

    Lire aussi:

    L'UE au bord de l'éclatement, ou l'effet domino d'un Brexit
    Le monde des affaires britannique contre le Brexit
    Cameron obtient de Bruxelles un accord "anti-Brexit"
    Tags:
    sortie, référendum, sondage, Union européenne (UE), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik