Ecoutez Radio Sputnik
    Des djihadistes syriens

    Syrie: les groupes soutenus par les USA utilisent la trêve pour se réarmer

    © AFP 2017 Rami Al-Sayed
    International
    URL courte
    Trêve en Syrie (2016) (220)
    14106971068

    L'ex-agent du service de renseignement britannique (MI6) Alistair Crooke a déclaré à la chaîne de télévision RT que les rebelles armés soutenus par les Etats-Unis, la Turquie et l'Arabie saoudite utilisent le cessez-le-feu en Syrie pour se réarmer.

    Le cessez-le-feu, qui est entré aujourd'hui en vigueur en Syrie, ne pourrait être qu'une simple trêve et non la fin de la guerre, estime Alistair Crooke.

    "La première question qu'il faut se poser est de savoir si les parties au conflit veulent réellement mettre un terme aux hostilités. Je pense en premier lieu aux Etats-Unis. Ne cherchent-ils pas à utiliser le cessez-le-feu pour réunir des conditions permettant d'accuser la Russie et l'Iran de poursuivre les frappes contre les groupes dits «modérés», même s'il s'agit en réalité de djihadistes?", a demandé l'interlocuteur de RT.

    Selon lui, les groupes antigouvernementaux en Syrie subissent l'influence de la  Turquie et, dans une certaine mesure, du Qatar et de l'Arabie saoudite. Quant aux Américains, leur influence ne cesse de diminuer.

    Alep après le départ des djihadistes
    © REUTERS/ Mahmoud Hebbo
    D'après Alistair Crooke, le but du cessez-le-feu est de "marquer une pause, un temps de repos afin que les groupes servant d'intermédiaires aux Etats-Unis, à la Turquie et à l'Arabie saoudite puissent se redéployer, se réarmer et se préparer".

    "Dans une certaine mesure, il s'agit d'un moment d'accalmie. Voici pourquoi je pense que ce cessez-le-feu n'est pas le commencement de la fin de cette histoire, mais un nouveau chapitre", estime l'expert.

    Selon lui, ce n'est pas un hasard si cette démarche a été entreprise par l'opposition armée au moment où l'armée syrienne soutenue par l'aviation russe commençait à repousser l'ennemi.

    "Si ces groupes ont accepté le cessez-le-feu, c'est pour pouvoir se réarmer et endiguer la progression impétueuse des forces de la coalition dirigée par l'armée syrienne. Ils veulent bloquer cette progression pour renforcer leurs positions dans les négociations. Leurs positions s'affaiblissent de jour en jour. Si l'armée syrienne parvient à prendra Raqqa, ils n'auront plus rien à mettre sur la table des négociations", a affirmé l'ancien responsable du renseignement britannique.

    Il a également fait savoir que les groupes armés soutenus par les Etats-Unis se battaient les uns contre les autres.

    "Nous voyons, par exemple à Idleb, que les Kurdes syriens appuyés par les Etats-Unis se battent contre certains groupes entraînés par la CIA. Cela signifie que dans cette région située près d'Alep, des groupes soutenus par les Américains font la guerre à d'autres groupes soutenus par les Américains", a conclu Alistair Crooke.

    Dossier:
    Trêve en Syrie (2016) (220)

    Lire aussi:

    Syrie: 630 morts dans des combats entre groupes islamistes (OSDH)
    Syrie: "l'opposition modérée" plie face aux islamistes
    Syrie: les islamistes commettent des crimes de guerre (Onu)
    Tags:
    islamistes, CIA, MI6, Iran, Russie, Arabie Saoudite, Turquie, Qatar, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik