International
URL courte
7295
S'abonner

Des milliers de manifestants protestent à Londres contre la volonté du gouvernement britannique de moderniser sa flotte sous-marine.

Une manifestation de plusieurs milliers de personnes s'est déroulée à Londres pour protester contre le renouvellement du programme de dissuasion nucléaire britannique Trident, annoncent  les médias internationaux.

"L'opposition du public devient de plus en plus forte. Ceci n'est pas simplement une réunion du camp anti-nucléaire. Cette manifestation va montrer toute l'étendue de la contestation", a souligné Kate Hudson, présidente de l'organisation "Campaign for Nuclear Disarmament" avant le départ.

Le gouvernement conservateur de David Cameron veut remplacer les quatre sous-marins Trident, dont un est toujours en mission quelque part dans le monde, 24 heures sur 24, par des submersibles Successor pour une entrée en service au début des années 2030.

Une décision ad hoc devrait être prise plus tard cette année, le coût prévisionnel de l'opération étant estimé à au moins 31 milliards de livres (39 milliards d'euros).

"Désarmer en ce moment reviendrait à jouer avec notre sécurité nationale un jeu qui serait irresponsable et qui profiterait à nos ennemis", a souligné Philip Dunne, secrétaire d'État aux équipements de défense, avant la manifestation.

Le parti travailliste est lui profondément divisé sur ce dossier. Son chef de file, le pacifiste Jeremy Corbyn, veut abolir le programme mais cette position est loin de faire l'unanimité au sein du parti.

Le Parti national écossais SNP est, lui, opposé aux armes nucléaires.

Lire aussi:

Daily Express: la Grande-Bretagne effrayée par des sous-marins de poche russes
Londres nie vouloir se préparer à une guerre avec la Russie
Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Tags:
manifestation, Trident, Campaign for nuclear dissarmament, Philip Dunne, Kate Hudson, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook