Ecoutez Radio Sputnik
    Le commandant en chef des forces de l'Otan en Europe, le général américain Philip Breedlove

    "L'Europe surprise par la russophobie du commandant suprême des forces de l'Otan"

    NATO
    International
    URL courte
    3018149

    Les déclarations du commandant suprême des forces de l'Otan, le général Philip Breedlove au sujet de la disposition des Etats-Unis à "vaincre la Russie en Europe", ont surpris l'Europe même, selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général de brigade Igor Konachenkov.

    Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a pointé du doigt le caractère russophobe des propos du commandant suprême des forces de l'Otan, le général Philip Breedlove.

    "Durant les deux dernières années, il est difficile de trouver quelqu'un qui pourrait être comparé avec le général Philip Breedlove au niveau de l'hystérie russophobe", a déclaré le général de brigade M.Konachenkov. "Bien qu'en Russie ses activités exubérantes soient depuis longtemps qualifiées comme relevant d'un contexte "docteur — patient", les dernières déclarations de M.Breedlove faites devant le Congrès américain et concernant « la disposition à lutter et à vaincre la Russie en Europe" ont surpris beaucoup de monde en Europe même.

    Rappelons que le général Breedlove a déclaré que les forces armées américaines étaient prêtes à lutter en Europe contre la Russie et à la vaincre au cas de besoin.

    Peu avant, le commandant suprême des forces alliées en Europe avait évoqué la menace russe à l'Otan. Il a déclaré au Congrès que Moscou représentait une "menace pour l'existence même des Etats-Unis et de leurs alliés en Europe", que le commandement européen des forces armées américaines manœuvrait pour "contenir la Russie et était prêt à se battre et à remporter la victoire, si besoin était".

    "La Russie étend encore davantage sa ligne d'influence pour tenter de rétablir son rôle dans l'arène mondiale", a affirmé le général, ayant noté que la participation de Moscou à la guerre en Syrie ne faisait qu'aggraver le problème.

    Le ministère russe de la Défense explique les déclarations "sur la menace russe" qui se multiplient ces derniers temps par les débats sur le budget militaire des Etats-Unis.

    "Il ne faut pas oublier que depuis le milieu du siècle dernier, la "menace russe" est la menace la "mieux vendue" par le Pentagone non seulement au Congrès américain, mais aussi à ses partenaires de l'Otan", a répondu le porte-parole du ministère russe Igor Konachenkov.

    Lire aussi:

    L'exercice militaire de l'Otan en Pologne réunira 27.000 soldats de 22 pays
    L'Otan salue l'accord de cessez-le-feu en Syrie
    Un ex-dirigeant de l'Otan critique la politique de l'Alliance
    L'Otan exhorte la Russie à publier le calendrier de ses manœuvres
    Tags:
    OTAN, Igor Konachenkov, Philip Breedlove, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik