Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine.

    La faute à Poutine: quand un journaliste US explique la disparition du Boeing MH370

    © Sputnik . Sergei Guneev
    International
    URL courte
    Boeing malaisien disparu (64)
    173426

    Pendant que les experts se perdent en conjectures pour savoir ce qui est arrivé au Boeing 777 reliant Kuala Lumpur à Pékin qui a disparu en plein vol le 8 mars 2014 avec 239 personnes à son bord, un auteur de CNN a finalement décidé de lever le voile sur ce mystère: c’est Vladimir Poutine qui en est responsable... Mais pas uniquement!

    Les experts occidentaux s'escriment inlassablement à inventer des théories du complot plus farfelues les unes que les autres impliquant le président russe. Cette fois-ci le rédacteur scientifique américain Jeff Wise, qui a été l'un des principaux commentateurs de la chaîne américaine CNN lors de la disparition du vol MH370, avance une théorie des plus "grandioses". Selon l'expert, c'est Vladimir Poutine en personne qui a ordonné de détourner le Boeing!

    M.Wise a présenté les premiers éléments de sa théorie du complot dans un article publié par le New York Magazine. Selon l'expert de CNN, le vol malaisien, avec ses passagers et membres d'équipage à bord, devait sur ordre de Vladimir Poutine atterrir en secret et être caché sur le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

    Les raisons pour lesquelles Vladimir Poutine aurait voulu détourner l'avion ont de quoi laisser pantois. Selon Jeff Wise, "Vladimir Poutine aurait voulu démontrer aux Etats-Unis qu'il pouvait attaquer l'Occident et ses alliés partout dans le monde". Autre hypothèse: le président russe aurait voulu saisir "des secrets en possession de l'un des passagers de l'avion". En outre, l'expert américain n'exclut pas que Vladimir Poutine ait décidé de détourner l'avion afin de le faire "réapparaître brusquement quelque part bardé d'explosifs".

    Chaque nouvelle version avancée par le rédacteur américai, est encore plus intéressante que la précédente. En tout cas, si elles n'étaient pas aussi grotesques, elles révéleraient que les plans du président russe sont décidément bien astucieux.

    Jeff Wise n'est pas seul sur le front de la lutte contre "le machiavélisme du président russe". L'ancien agent du Comité de la sécurité d'Etat (KGB) de l'URSS Boris Karpitchkov a annoncé en décembre dernier que le crash de l'A321 de la compagnie aérienne Metrojet (Kogalymavia) qui s'était écrasé dans le nord du Sinaï aurait lui aussi été organisé par le Kremlin afin de justifier l'opération aérienne russe en Syrie.

    Evidemment, Jeff Wise devrait prêter un œil attentif au portail Disclose où il pourrait trouver ses adhérents. Les concepteurs du site caractérisent le portail comme "un hub de presse multimédia dédié à couvrir des phénomènes inhabituels et non expliqués, ignorés ou mal couverts par les médias traditionnels".

    Ainsi, ce site prétentieux révèle une vérité" choquante: l'immortalité de Vladimir Poutine. L'équipe créative a réussi même à se procurer des photos du président russe datées des années 1920, 1941 et 2015. Une découverte vraiment sensationnelle, Vladimir Poutine ayant sur toutes les images le même âge, bien qu'il soit né en 1952.

    L'expert de CNN pourrait en outre trouver un soutien à ses théories en Ukraine. En octobre 2014, le parti politique Svoboda, ayant perdu les élections à la Rada suprême (parlement), a déclaré que ses résultats décevants représentaient le résultat du travail de "Vladimir Poutine et de ses agents" en Ukraine.

    Avec un tel CV, les Russes ne seront pas surpris si l'Occident accuse Vladimir Poutine d'avoir abattu le président américain John Kennedy… Et tant pis si à l'époque il n'avait que 11 ans!

    Dossier:
    Boeing malaisien disparu (64)

    Lire aussi:

    Cyberattaque à TV5 Monde: faute de preuves, accusons les Russes
    "La France a besoin d'un homme de la trempe de Poutine"
    Un incident entre un avion américain et un Su-30 vénézuélien au-dessus des Caraïbes – vidéos
    Tags:
    crash d'avion, MH370, Baïkonour, Airbus A321, Kogalymavia (Metrojet), CNN, Boris Karpitchkov, John Kennedy, Jeff Wise, Vladimir Poutine, Occident, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik