Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Le Pentagone "contraint de supporter la Russie encore un certain temps"

    © Sputnik . Ilya Pytalev
    International
    URL courte
    337150

    La Suède et les pays Baltes, à la différence de l'époque de la guerre froide, risquent d'être impliqués dans un conflit avec la Russie, selon un responsable du Pentagone.

    La Russie constitue une "menace néfaste et tragique  que nous serons obligés de supporter pendant un certain temps", a déclaré l'assistant du secrétaire américain à la  Défense James Townsend dans une interview accordée au journal suédois Dagens Nyheter.

    "Vladimir Poutine intimide vos voisins, les Baltes, mais nous ignorons ses objectifs. La situation est floue dans votre région suite aux exercices inattendus des Russes. Vous-mêmes, vous avez vu leurs bombardiers s'entraînant à vous attaquer, des avions avec des transpondeurs débranchés violant votre espace aérien", a indiqué le militaire.

    Selon lui, la Suède et les pays Baltes, à la différence de l'époque de la guerre froide,  risquent d'être impliqués dans un conflit avec la Russie.

    "En cette époque compliquée, nous devons faire front uni. L'Otan doit être forte et nous avons besoin de partenaires forts, tels que la Suède et la Finlande", a martelé le responsable.

    Répondant à un journaliste qui affirmait que le problème était peut-être provoqué par le fait que l'Otan encerclait petit à petit la Russie, M.Townsend a déclaré: "L'Otan n'encercle personne, c'est une organisation qui protège ses alliés. Par ailleurs, pourquoi donc attaquerait-on la Russie?"

    Selon le responsable, l'Alliance n’a pas pour but d’attaquer la Russie, mais de lui faire comprendre que "ce n'est pas une région où l'on peut se présenter et faire peur à tout le monde".

    "Nous autres, les Etats-Unis, nous prenons soin de vous, nous sommes vos amis et nous agissons de concert avec vous", a souligné James Townsend.

    L'Occident a, à plusieurs reprises, accusé la Russie d'agression, notamment, en raison du conflit qui fait rage dans l'est de l'Ukraine.
    Vladimir Poutine a démenti toutes les accusations des Occidentaux concernant une éventuelle agression russe. Selon le chef du Kremlin, la Russie ne cherche pas à provoquer un conflit avec qui que ce soit. Toutes les démarches russes constituent une réponse face aux menaces qui pèsent sur la Russie.

    Lire aussi:

    "L'Europe surprise par la russophobie du commandant suprême des forces de l'Otan"
    L'Otan prête à déployer des troupes en Europe de l'Est et dans les pays baltes
    L'Otan grossit sa force de réaction pour atteindre 40.000 militaires
    Tags:
    menaces, OTAN, James Townsend, Vladimir Poutine, pays baltes, Suède, Finlande, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik