International
URL courte
866
S'abonner

Selon de nouveaux documents internes déclassifiés par les services secrets américains et datant entre 2009 et 2011, le chef d'Al-Qaïda craignait d'être retrouvé au moyen de systèmes de pistage électronique.

Le chef de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda, Oussama ben Laden craignait qu'un dentiste iranien implante une micropuce dans une des dents de son épouse, permettant ainsi aux Américains de le localiser, rapportent les médias citant des documents traduits et déclassifiés par les services secrets américains.

"La puce est longue comme un grain de riz et large comme une nouille", précise Oussama ben Laden dans une lettre signée Abu Abdallah où il parle de l'intention de sa femme d'aller en Iran consulter un dentiste. "Détruis la lettre après l'avoir lue", ajoute-t-il.

Une autre lettre d'Oussama ben Laden contient un ordre de détruire la valise qui contenait la rançon payée pour un diplomate afghan.

"Il importe de se débarrasser de la valise dès que nous aurons reçu la rançon. Elle pourrait contenir un appareil de surveillance", a déclaré ben Laden dans sa lettre adressée à un complice surnommé cheikh Makhmoud.

Le chef d'Al-Qaïda a également ordonné à ses combattants de sortir de la maison qu'ils avaient louée à Peshawar, au Pakistan, uniquement par temps couvert. Cette consigne s'explique probablement par la crainte d'être repéré par les drones américains patrouillant le territoire pakistanais.

Lire aussi:

Pakistan : le médecin qui avait aidé la CIA à trouver Ben Laden inculpé de meurtre
La bibliothèque déclassifiée d'Oussama ben Laden surprend les journalistes
Ben Laden aurait piqué l'idée des attentats du 11 septembre
Tags:
médecine, surveillance, espionnage, dentiste, Al-Qaïda, Oussama ben Laden, Iran, États-Unis, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook