International
URL courte
10410
S'abonner

Le testament d’Oussama ben Laden, fondateur de l'organisation terroriste Al-Qaïda, a été retrouvé par les services spéciaux américaines au cours de l'opération de liquidation du chef terroriste. Certains documents ont été traduits et déclassifiés par les autorités américaines.

L'ex-leader d'Al-Qaïda Oussama ben Laden était en possession d’une fortune s’élevant à 29 millions de dollars (26,7 millions d’euros), rapporte l'agence Associated Press. Il a légué la plupart de sa fortune aux terroristes de son organisation afin qu’ils poursuivent leurs activités djihadistes. 

Le testament du "terroriste numéro un" faisait partie des documents saisis par les forces spéciales américaines au cours de l'opération de liquidation d'Oussama ben Laden.

D'après les informations de l'agence, le terroriste envisageait de léguer la plupart de son argent aux terroristes. Le reste de sa fortune était destiné à sa famille.

Selon la version officielle, Ben Laden a été tué dans la nuit du 1er au 2 mai 2011 dans une maison fortifiée près d'Abbotabad, au nord du Pakistan. L'opération américaine pour éliminer Ben Laden avait provoqué un grand scandale au Pakistan. Islamabad avait exprimé son intention de mener une enquête pour découvrir comment Ben Laden avait réussi à vivre en toute tranquillité dans le pays pendant plusieurs années.

Le 11 septembre 2001, les combattants du mouvement djihadiste Al-Qaïda ont détourné quatre avions sur des bâtiments symboliques des Etats-Unis. Les deux premiers avions sur les tours jumelles du World Trade Center, en plein cœur de New-York, le troisième sur le Pentagone. Le quatrième avion n'a pas atteint sa cible, s'écrasant en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie. Les attentats avaient fait 2.974 morts.

Lire aussi:

Ben Laden avait peur des dentistes-espions US?
Ben Laden aurait piqué l'idée des attentats du 11 septembre
L'interprète de ben Laden tente sa chance sur un site de rencontres
Tags:
financement, terrorisme, testament, Al-Qaïda, Oussama ben Laden, Proche-Orient
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook