Ecoutez Radio Sputnik
    Des réfugiés près des côtes de Canakkale, Turquie, après une tentative échouée d'atterir sur l'île grecque de Lesbos, 9 novembre 2015

    La Turquie interdit un autre atterrissage sur une île grecque

    © REUTERS / Umit Bektas
    International
    URL courte
    4337
    S'abonner

    Le gouvernement turc poursuit ses provocations: cette fois, il a interdit à l'hélicoptère de la ministre allemande de la Défense d'atterrir à Mytilène sur l'île de Lesbos, rapporte la chaîne grecque Skai.

    D'après l'agenda de la ministre allemande de la Défense Ursula Gertrud von der Leyen, après un atterrissage à Mytilène sur l'île de Lesbos, prévu pour le 6 mars, son hélicoptère devait atteindre le bateau allemand "Bonn" qui participe à la mission de l'Otan en mer Egée pour la réduction de l'afflux des migrants.

    La Turquie considère inadmissible que l'aviation militaire atterrisse sur l'île car Lesbos est une zone démilitarisée, a dit Ankara justifiant son rejet de la demande de la ministre allemande qui voulait se rendre sur la côte turque pour évaluer personnellement la situation de l'afflux des migrants et l'activité des trafiquants d'êtres humains, note la chaîne.

    Début février, le gouvernement turc a interdit au jet d'affaires d'Alexis Tsipras, premier ministre grec, qui se dirigeait en Iran, de survoler le territoire de la Turquie afin de se poser sur l'île de Rhodes pour un ravitaillement prévu d'avance. Suite aux actions d'Ankara, Athènes avait été contraint de changer l'itinéraire du vol. En conséquence, le petit avion non armé de Tsipras est arrivé en Iran à travers l'Egypte et l'Arabie saoudite. L'accident a laissé des traces sur les relations déjà tendues entre la Grèce et la Turquie.

    Par ailleurs, les médias grecs accusent Ankara d'entraver l'accord sur le déploiement des forces de l'Otan en mer d'Egée. La Turquie ne permet pas le déploiement des forces de l'Otan dans ses eaux territoriales en dépit de l'accord conclu, rapporte l'agence grecque Proto Thema se référant à l'AFP. La Turquie n'"affiche aucune volonté" d'accueillir des migrants sauvés par des bateaux de l'Otan dans le cadre de sa mission, ont rapporté à l'agence des sources diplomatiques à Bruxelles.

    Lire aussi:

    Migrants: l'UE veut sécuriser ses frontières avec la Turquie
    Les Français de plus en plus défavorables à l'afflux de migrants
    Grèce: la police macédonienne tire des gaz lacrymogènes contre des migrants
    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Tags:
    interdiction d'accès, atterrissage, interdiction, Ursula von der Leyen, Lesbos, Grèce, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik