Ecoutez Radio Sputnik
    Nagasaki

    Le Japon accorde à un prisonnier de guerre hollandais le statut d'Hibakusha

    © REUTERS / Torahiko Ogawa/Nagasaki Atomic Bomb Museum
    International
    URL courte
    571
    S'abonner

    Un Hollandais âgé de 95 ans a obtenu le statut d'Hibakusha, permettant aux victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki de recevoir des soins médicaux exclusifs.

    Willy Buchel ban Steenbergen, un Holandais de 95 ans, est devenu le premier citoyen étranger à avoir obtenu le statut d'Hibakusha ("victime de la bombe atomique" au Japon). Après de longues délibérations, le tribunal a reconnu son droit à une indemnisation pour le préjudice moral qu'il a subi toute au long de sa vie après la Deuxième Guerre mondiale. La victime sera également indemnisée pour ne pas avoir reçu les soins médicaux nécessaires.

    Le Néerlandais a demandé au tribunal de Nagasaki une indemnisation d'un montant total de 8.800 euros, le gouvernement japonais ne lui ayant pas permis d'accéder aux mêmes soins médicaux gratuits que les autres victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, rapporte La Vanguardia.

    La décision de la justice japonaise crée un précèdent juridique. Pour la première fois, le Japon reconnaît les droits d'anciens prisonniers de guerre exposés à des radiations nucléaires, vivant à l'étranger, à bénéficier d'une assistance.

    La décision du tribunal de Nagasaki en faveur de M. Buchel met fin à un long combat mené par le plaignant contre l'administration japonaise.

    En 2014 déjà, un tribunal l'avait reconnu victime de bombardements atomiques. Après ce succès, l'ancien prisonnier avait demandé à être inclus sur la liste des quelque 183.000 survivants des explosions atomiques bénéficiant de droits spécifiques. Il avait ensuite demandé qu'on lui attribue le statut d'Hibakusha (seulement 1% de l'ensemble des victimes). Dans ces 1%, Tokyo reconnaît des personnes atteintes de maladies liées aux radiations. A ce jour, seuls les Japonais entraient dans cette catégorie. Le tribunal de Nagasaki a examiné la demande de M. Buchel pendant 9 mois.

    Le statut d'Hibakusha a été institué pour la première fois en 1957. Le gouvernement japonais a alors adopté une loi permettant aux victimes de radiations de profiter d'une assistance médicale. En 1974, parmi les Hibakushas, il n'y avait que des Japonais. En 2003, après plusieurs batailles judiciaires, Tokyo a accepté d'accorder des soins médicaux exclusifs aux victimes vivant à l'étranger. Aujourd'hui, grâce à M.Buchel, les prisonniers de guerre ont à leur tour reçu le même droit.

    Les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki ont eu lieu les 6 et 9 août 1945. Entre 60.000 et 80.000 personnes ont péri lors de cette tragédie.

    Lire aussi:

    Un réacteur nucléaire arrêté aux USA à cause de fiente d'oiseaux
    Tchernobyl: une réserve radiologique pour satisfaire l'UE
    L'intérêt de Riyad pour l'arme nucléaire inspire des craintes
    30 ans après Tchernobyl, des rennes radioactifs découverts en Scandinavie
    Tags:
    bombardements atomiques, Seconde Guerre mondiale, Hiroshima, Nagasaki, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik