International
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
104
S'abonner

Un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings s'est écrasé le 24 mars 2015 dans les Alpes sans laisser de survivants. Selon l'enquête, le copilote de l'appareil, Andreas Lubitz, aurait intentionnellement provoqué le crash.

Ma vue n'a pas cessé de baisser. La peur de devenir aveugle me possède, augmentant le stress et provoquant des insomnies — le quotidien allemand Bild vient de publier le dernier courrier électronique d'Andreas Lubitz, copilote de l'Airbus A320 qui s'est écrasé en France au printemps dernier.

"Mon sommeil ne s'est pas amélioré avec le Mirtazapin et les nuits que je passe sans dormir se multiplient. Mon maximum de sommeil par nuit tourne autour de deux heures, mais ces derniers temps j'y arrive rarement. J'ai peur de devenir aveugle, ces pensées me possèdent, augmentant le stress et en conséquence je ne peux plus dormir du tout", écrit-il dans son courriel, envoyé deux semaines avant le crash et adressé à son psychiatre.

Andreas Lubitz évoque en outre dans le message ses visites chez des spécialistes, explique que le médicament prescrit n'ayant pas donné d'effet, il a dû augmenter de son propre chef la dose et constate qu'en conséquence sa nervosité n'a fait qu'augmenter.

"J'ai besoin d'aide pour retrouver le sommeil, réduire le stress et continuer à voir", confie-t-il au psychiatre.

Le quotidien Bild précise que durant les derniers mois ayant précédé la tragédie, Andreas Lubitz a consulté une bonne quarantaine de médecins.

Enquêteurs et gendarmes sur le lieu du crash de l'Airbus allemand
© REUTERS / French Interior Ministry/DICOM/Y. Malenfer
L'Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf transportait à son bord 150 personnes, dont des hommes d'équipage. Pendant ce vol fatal, le copilote Andreas Lubitz, 27 ans, s'est enfermé dans le cockpit et, selon les enquêteurs, aurait manœuvré l'Airbus vers le sol.

Au cours de l'enquête, il s'est avéré que M.Lubitz souffrait d'une grave dépression et suivait un traitement psychothérapeutique pour des tendances suicidaires. Qui plus est, en perquisitionnant son domicile, les forces de l'ordre ont retrouvé un arrêt de travail déchiré valant pour le jour du crash.

"Un jour, je vais faire quelque chose qui changera le système. Alors, tout le monde connaîtra mon nom", a-t-il confié à son ex-compagne, d'après le Bild. Une phrase qui en dit beaucoup vu la tragédie qui s'en est suivie.

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Crash de l'A320: que sait-on du copilote Andreas Lubitz?
Andreas Seppi a remporté la Coupe du Kremlin
Crash de l'A320: "tout le monde se souviendra de moi"
Il a tenté de sauver l'A320 : le véritable héros du vol de la Germanwings
Crash A320: une action volontaire du copilote confirmée
Crash A320: les médecins passaient sous silence la dépression du copilote
Tags:
troubles psychiques, suicide, copilote, crash d'avion, Germanwings, Andreas Lubitz, Düsseldorf, Barcelone, Allemagne, France, Alpes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook