Ecoutez Radio Sputnik
    Le président Tayyip Erdogan

    Erdogan, un géant aux pieds d’argile

    © REUTERS / Murat Cetinmuhurdar/Presidential Palace
    International
    URL courte
    1273111

    Le président turc tâche, de son mieux, de montrer au monde qu'il contrôle tout, mes ses craintes obsessionnelles le trahissent, d'après le journal américain New York Times.

    Des déclarations fermes, des actions agressives et des bravades incessantes font partie de l'image de Recep Tayyip Erdogan, mais en réalité le chef de l'Etat turc n'est pas aussi intrépide qu'il voudrait l'être, écrit le New York Times.

    Comme tous les autres dirigeants autoritaires, Erdogan fait tout ce qu'il peut pour montrer à ses citoyens "qui est aux commandes". Il a recommencé la guerre contre les indépendantistes kurdes, a pris le contrôle de la plupart des médias dans le pays, a uni sous sa bannière les militaires et a convaincu la population que sans lui la Turquie n'était capable de rien.

    Néanmoins, malgré une fermeté de caractère apparente, Erdogan se montre délicat et vulnérable: il ne supporte aucune critique à son égard. Ceci est clairement illustré par le fait qu'à l'heure actuelle presque 2.000 personnes sont inculpées en Turquie pour "avoir offensé le président". Cela donne donc l'impression que n'importe quelle parole peut le blesser. Et pour ceux qui se le permettent, cela peut finir vraiment mal, "l'offense" à l'égard du président pouvant entraîner une privation de liberté d'une durée de quatre ans.

    Par ailleurs, peu importe les raisons de l’agressivité du président turc. Ce qui compte vraiment, ce sont les conséquences que cette agressivité peut engendrer pour le futur de son pays. Le chef d'Etat turc est un dirigeant cruel et intolérant qui a prouvé qu'il ne croyait pas en la démocratie et qu'il était prêt à violer ses principes avec toutes les démarches qu'il entreprend, conclut l'article.


    Lire aussi:

    Turquie: "les Kurdes victimes de purification ethnique"
    La Turquie offrira à l'armée ukrainienne du matériel pour 736.000 EUR
    Des armements pour les terroristes acheminés en continu de Turquie vers la Syrie
    La Turquie interdit un autre atterrissage sur une île grecque
    Syrie: les journalistes pris pour cible depuis une zone frontalière avec la Turquie
    Tags:
    autoritaire, dictateur, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik