Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'Ukraine

    Sécurité en Ukraine: Washington débloque 250 M USD supplémentaires

    aviavlad
    International
    URL courte
    Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (108)
    43340

    Par le passé, les Etats-Unis avaient déjà fourni 265 millions de dollars pour les mêmes fins. Ces fonds ont été affectés aux exercices militaires, ainsi qu'au matériel de guerre allant des radars aux dispositifs d'observation nocturnes, radios portables, véhicules, etc.

    Le Congrès US a approuvé l'octroi de 250 millions de dollars supplémentaires en faveur de la sécurité en Ukraine, a déclaré le vice-secrétaire américain à la Défense Michael Carpenter dans une interview accordée à La Voix de l'Amérique.

    "Nous avons fait beaucoup. Et, grâce au Congrès, nous avons 250 millions de dollars supplémentaires assignés en faveur d'une aide à la sécurité en Ukraine. Nous estimons que le règlement dans le Donbass ne doit pas être atteint sur un champ de bataille, mais par le biais de mesures diplomatiques, économiques et des sanctions. Nous sommes prêts à maintenir pleinement les sanctions en vigueur contre la Russie jusqu'à ce que les accords de Minsk soient mis en œuvre", a indiqué le responsable militaire américain.

    Selon les données de Global Research, outre ce montant défini dans un acte législatif de 2016, les Etats-Unis prévoient de débloquer au moins 658 millions de dollars d'aide économique à l'Ukraine.

    L'aide dans le domaine de la sécurité est fournie à la demande du gouvernement ukrainien et sera poursuivie en 2016, a fait savoir vendredi l'ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt.

    Dossier:
    Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (108)

    Lire aussi:

    Les Etats-Unis valident 300 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine
    Ukraine: un sénateur US veut fournir 60 M USD d’aide militaire
    Ukraine: Londres envoie pour 1,3 M USD d’aide militaire
    Tags:
    sécurité, aide financière, sanctions, accords de Minsk, Congrès des États-Unis, Geoffrey Pyatt, Michael Carpenter, Donbass, États-Unis, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik