International
URL courte
43291
S'abonner

Les autorités allemandes ne sont pas certaines qu'Ankara soit prêt à devenir membre de l'Union européenne.

Le gouvernement allemand n'a pas la conviction que la Turquie doit devenir membre de l'Union européenne, a indiqué le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. 

"Beaucoup de temps s’écoulera sans doute avant l'aboutissement de nos négociations avec la Turquie sur son adhésion à l'UE. Par ailleurs, le gouvernement allemand a de grands doutes quant à la nécessité de faire de la Turquie un membre à part entière de l'UE. Quoi qu'il en soit, cette question appartient à l'avenir et ne figure pas en attendant à l'ordre du jour", a déclaré M.Schäuble. 

En février, le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé d'"inonder l'Europe de réfugiés" si Ankara ne recevait pas de financements supplémentaires pour accueillir et héberger les migrants. Il a insisté sur ce fait à l’occasion d'une rencontre avec le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan ouvre le sommet du G20 à Antalya, dimanche 15 novembre 2015
© Photo / Service de presse du Kremlin

La procédure d’adhésion de la Turquie à l'Union européenne fait suite au dépôt d'une demande d'adhésion le 14 avril 1987. Les négociations ont démarré en octobre 2005. Cette demande d'adhésion est devenue un sujet de controverse majeur au sein de l'UE. Selon des sondages, la grande majorité des Européens et plus particulièrement des Français restent contre l'entrée de la Turquie dans l'Union.  

Candidate à l'adhésion à l'Union européenne, la Turquie doit, entre autres, respecter la liberté de la presse, ce qui n'est pas le cas, constatent les critiques qui ne cessent de signaler de nombreuses dérives autoritaires de M.Erdogan.

Lire aussi:

Les Français soupçonnent la Turquie de collaborer avec Daech
Hurriyet: la Turquie est de facto en état de guerre
Les Allemands ne font pas confiance à la Turquie
Tags:
adhésion, Union européenne (UE), Donald Tusk, Jean-Claude Juncker, Wolfgang Schäuble, Recep Tayyip Erdogan, Ankara, Berlin, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook