Ecoutez Radio Sputnik
    Missile balistique iranien Emad

    Nouveaux tests de missiles balistiques par l'Iran

    © AP Photo / Iranian Defense Ministry
    International
    URL courte
    21404
    S'abonner

    L'Iran a procédé mardi à des tests de missiles balistiques en différents endroits de son territoire à partir de bases souterraines et à titre "dissuasif".

    Ces tests, effectués au cours de manœuvres militaires, sont destinés à montrer que l'Iran est prêt à "affronter toute menace contre la révolution, le régime et l'intégrité territoriale du pays", a annoncé l'agence de presse officielle Irna.

    ​Ces essais de missiles, dont le type et la portée n'ont pas été précisés, ont été confirmés sur le site officiel des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du pays, qui ont procédé aux exercices.

    Les missiles ont été lancés à partir de silos souterrains.

    Les Etats-Unis avaient annoncé le 17 janvier de nouvelles sanctions liées au programme de missiles balistiques de l'Iran.

    Une annonce intervenue juste après la levée de la plupart des sanctions internationales, conformément à l'accord conclu en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances — dont les Etats-Unis — sur le programme nucléaire iranien.

    Le ministère iranien des Affaires étrangères avait dénoncé ces nouvelles sanctions américaines en les jugeant "illégitimes, car le programme balistique de l'Iran n'est pas conçu pour avoir la capacité de transporter des têtes nucléaires", indique l'AFP.

    Début janvier, la télévision iranienne avait montré les images d'une base souterraine contenant des missiles d'une portée de 1.700 kilomètres.

    L'Iran avait effectué au moins un essai réussi de ce type de missile en octobre et, selon des experts de l'Onu, cela constituait une violation d'une résolution datant de 2010 interdisant l'utilisation par l'Iran de missiles balistiques de peur qu'ils ne soient dotés d'une tête nucléaire.

    Lire aussi:

    L'Iran testera ses missiles en février ou mars
    Tags:
    missiles, test, Téhéran, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik