Ecoutez Radio Sputnik
    Tomislav Nikolic

    Président serbe: la Russie a sauvé la Syrie

    © AP Photo / Darko Vojinovic
    International
    URL courte
    129941

    Sans l’implication militaire russe en Syrie, le pays aurait subi le même sort que les autres États laissés sans protection face à la menace terroriste, a confié aux médias russes le président serbe Tomislav Nikolić.

    "Si la Russie était restée les bras croisés, le groupe terroriste Daech aurait fait main basse sur la Syrie. Et il est même possible que certains pays auraient reconnu le nouvel Etat ainsi créé", a-t-il relevé.

    Et d'ajouter: "Vous savez, depuis que les terroristes du Kosovo ont réussi à créer un quasi-Etat, reconnu par certains pays fondamentalistes et même progressistes, je ne doutais plus qu'arriverait un jour où quelqu'un dans le monde islamique comprendrait que n'importe qui pourrait créer un Etat à l'aide de mitraillettes et d'armes".

    "Je crois que l'implication militaire russe en Syrie est indispensable puisque la Russie lutte contre le terrorisme. Sans aucun doute, il vaut mieux le combattre en Syrie qu'à l'intérieur de la Russie. D'ailleurs, c'est le même principe que suivent les Etats-Unis en envoyant leurs troupes en Syrie", a-t-il fait remarquer.

    Quant à la coopération militaire dans ce domaine, poursuit le président, la Russie et les Etats-Unis devraient conjuguer leurs efforts, en examinant "les mêmes images satellites, les mêmes cartes", en frappant "les mêmes cibles".

    "Les chasseurs russes et américains pourraient mener des raids conjoints", a-t-il conclu.

    Le 22 février, les présidents de la Russie et des Etats-Unis, Vladimir Poutine et Barack Obama, ont approuvé un plan de cessez-le-feu en Syrie. Selon la déclaration, les conditions de la trêve sont applicables à toutes les parties en conflit, excepté les groupes terroristes comme Daech et le Front al-Nosra.

    Cette initiative a été appuyée par les dirigeants de nombreux autres pays qui se sont déclarés prêts à contribuer à sa réalisation. La trêve est entrée en vigueur le 27 février à minuit.

    La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre Daech en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

    Lire aussi:

    Cinq nouveaux groupes armés rejoignent la trêve en Syrie
    La Russie livre plus de 620 t d'aide humanitaire à la Syrie
    La CIA et le renseignement turc resserrent leur coopération en Syrie
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    frappe aérienne, coopération militaire, Tomislav Nikolic, États-Unis, Syrie, Russie, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik