Ecoutez Radio Sputnik
    Crash du Boeing-777

    Vol MH17: les Pays-Bas promettent des détails sur le tir du missile

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (284)
    1701245

    Selon le procureur, il est impossible pour le moment d'indiquer la date exacte de la fin de l'enquête, mais les Pays-Bas ont déjà reçu des États-Unis toutes les informations disponibles ayant trait à la disparition du Boeing-777.

    Les Pays-Bas ont déclaré pouvoir indiquer l'été prochain l'endroit précis du tir de missile sol-air qui avait abattu le Boeing-777 malaisien dans le ciel ukrainien, ainsi que le modèle du missile utilisé, annonce la radio allemande Deutsche Welle, se référant au procureur général néerlandais Fred Westerbeke qui dirige l'enquête internationale sur le crash.

    Selon le procureur, il est impossible pour le moment d'indiquer la date exacte de la fin de l'enquête, mais les Pays-Bas ont déjà reçu des États-Unis toutes les informations disponibles ayant trait à la disparition du Boeing-777. 

    Le procureur a fait cette déclaration devant les parents et les proches des victimes du crash, précisant que les enquêteurs ne pouvaient pas rendre publiques toutes les informations, car cela pourrait nuire au déroulement de l'enquête.

    Le vol MH17 s'est écrasé le 17 juillet 2014 avec 298 personnes à son bord, alors qu'il assurait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, sans laisser de survivant. Parmi les victimes de la tragédie figuraient 193 ressortissants néerlandais.

    Les autorités de Kiev ont par la suite accusé les insurgés d'avoir abattu l'avion à l'aide d'un système de missiles Bouk. Pour leur part, ces derniers démentent toute implication dans la catastrophe. 

    Le consortium russe Almaz-Anteï, producteur des missiles sol-air Bouk, a mené sa propre enquête sur la catastrophe du Boeing 777 (vol MH17) en Ukraine, en organisant une expérience grandeur nature. Le groupe a fait exploser l'ogive d'un Bouk près d'un Boeing retiré du service, dans l'espoir de déterminer les circonstances du crash.

    Le consortium a en outre conclu que le Boeing avait été abattu par un missile 9M38-M1 du système Bouk-M1, arme dont l'armée ukrainienne est dotée.

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (284)

    Lire aussi:

    Enquête sur le crash du MH17: Moscou pointe des falsifications
    Enquête sur le crash du MH17: le russe Almaz-Anteï fait exploser un Boeing
    Crash du MH17: l'enquête internationale reparle de l'origine russe du missile sol-air Bouk
    Tags:
    missiles, enquête, MH17, crash d'avion, Boeing 777, Fred Westerbeke, Malaisie, Pays-Bas, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik