Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès

    Le Congrès américain exige de nouvelles sanctions contre l’Iran

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2016) (17)
    24457

    Les tests de missiles balistiques effectués par Téhéran ont déclenché une virulente réaction de la part de Washington.

    Le Congrès américain exigera de nouvelles sanctions contre l'Iran suite aux tests de missiles balistiques réalisés mardi par Téhéran, a annoncé le président de la Chambre des représentants des États-Unis Paul Ryan.

    Missile balistique iranien Emad
    © AP Photo / Iranian Defense Ministry
    Qualifiant cette démarche de provocation, M. Ryan a indiqué que les tests enfreignaient les normes du droit international.

    "Le Congrès continuera de réclamer de nouvelles sanctions contre Téhéran jusqu'à ce que l'Iran cesse les provocations contre les Etats-Unis et leurs alliés", a déclaré le représentant du Congrès cité par l'agence Reuters.

    Les autorités iraniennes nient de leur côté tout rapport entre ces tests et leur programme nucléaire.

    "Le programme d'élaboration de missiles balistiques n'a jamais été destiné à créer des vecteurs d'armes nucléaires", a expliqué le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Hossein Jaber Ansari dans une interview accordée à l'agence ISNA.

    Le département d'Etat américain, contraint de reconnaître que ces tests "n'étaient pas une violation" de l'accord sur le nucléaire iranien, a néanmoins prévenu que les Etats-Unis saisiraient l'Onu si les essais de missiles étaient avérés, selon l'AFP.

    "Si ces informations" sur des tests de missiles "sont exactes, nous saisirons l'Onu, comme nous l'avons déjà fait dans le passé", a-t-il indiqué.

    Les autorités iraniennes ont annoncé mardi que l'Iran avait procédé à une série de tests de missiles balistiques en différents lieux de son territoire à partir de bases souterraines et à titre "dissuasif". Début janvier, la télévision iranienne avait montré les images d'une base souterraine contenant des missiles d'une portée de 1.700 kilomètres.

    Les Etats-Unis avaient annoncé le 17 janvier de nouvelles sanctions liées au programme de missiles balistiques de l'Iran.
    Cette annonce était intervenue juste après la levée de la plupart des sanctions internationales, conformément à l'accord conclu en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances — dont les Etats-Unis — sur le programme nucléaire iranien.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2016) (17)

    Lire aussi:

    Un réacteur nucléaire arrêté aux USA à cause de fiente d'oiseaux
    Face à la menace nord-coréenne, Seoul élaborera-t-il son arme nucléaire?
    L’explosion nucléaire d’un astéroïde, une réalité possible?
    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Tags:
    missiles balistiques, programme nucléaire iranien, sanctions, Congrès des États-Unis, Iran, États-Unis, Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik