Ecoutez Radio Sputnik
    Emad, le premier missile iranien à longue portée

    L'Iran teste à nouveau des missiles balistiques

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    International
    URL courte
    6222
    S'abonner

    Il s'agit du deuxième test de missiles balistiques en 24 heures.

    Le Corps des Gardiens de la révolution islamique a testé des missiles balistiques de fabrication nationale pour la deuxième fois en 24 heures, annonce l'agence Tasnim.

    Selon l'agence, deux missiles Qadr H ont été lancés dans le nord de la République islamique et ont détruit une cible conventionnelle qui se trouvait dans le sud-est de l'Iran à une distance de 1.400 kilomètres.

    Il s'agit du deuxième test de missiles balistiques en 24 heures. Selon un communiqué des Gardiens de la révolution, les exercices sont menés "dans le cadre d'un programme visant à démontrer que les forces armées iraniennes sont constamment prêtes à parer toute menace potentielle à la sécurité du pays".

    Mardi, l'Iran a annoncé avoir procédé à des tests  de missiles balistiques en différents endroits de son territoire à partir de bases souterraines et à titre "dissuasif". Le Congrès américain a réagi en exigeant de nouvelles sanctions contre l'Iran suite aux essais de missiles balistiques réalisés mardi.

    Les Etats-Unis avaient annoncé le 17 janvier des sanctions liées au programme de missiles balistiques de l'Iran. Une annonce intervenue juste après la levée de la plupart des sanctions internationales, conformément à l'accord conclu en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances — dont les Etats-Unis — sur le programme nucléaire iranien. 

    Le ministère iranien des Affaires étrangères avait dénoncé ces nouvelles sanctions américaines en les jugeant "illégitimes, car le programme balistique de l'Iran n'est pas conçu pour avoir la capacité de transporter des têtes nucléaires", indique l'AFP.

    Début janvier, la télévision iranienne avait montré les images d'une base souterraine contenant des missiles d'une portée de 1.700 kilomètres.

    L'Iran avait effectué au moins un essai réussi de ce type de missile en octobre et, selon des experts de l'Onu, cela constituait une violation d'une résolution datant de 2010 interdisant l'utilisation par l'Iran de missiles balistiques de peur qu'ils ne soient dotés d'une tête nucléaire.

    Lire aussi:

    Russie et Iran négocient la livraison d'une nouvelle génération de S-300
    Avions russes pour l’Iran: Washington met en garde
    Le bouclier antimissile US peu efficace contre l'Iran et la Corée du Nord
    Tags:
    missiles balistiques, exercices militaires, missile Qadr H, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik