International
URL courte
25623
S'abonner

Les Etats-Unis ont déjà anticipé la démission du premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk et connaissent déjà le nom de son successeur potentiel.

Il est fort probable que la ministre ukrainienne des Finances Natalie Jaresko remplace Arseni Iatseniouk au poste de premier ministre, lit-on sur la page Twitter de l'ancien ambassadeur américain en Ukraine Steven Pifer.

"On a de plus en plus d'informations provenant de Kiev et selon lesquelles la ministre des Finances Natalie Jaresko sera nommée première ministre du pays. Probablement cette semaine", a écrit M.Pifer.

La semaine dernière, les médias ukrainiens ont annoncé que Mme Jaresko avait accepté de prendre la tête du gouvernement à titre préalable. Selon des sources du journal Ukrayinska Pravda au sein de l'administration du président ukrainien, Mme Jaresko a donné son adhésion sous certaines conditions, en particulier la nomination d'un gouvernement sans quotas de partis, l'absence de toute pression politique ainsi que la mise en place d'un dialogue direct avec le parlement.

En outre, Mme Jaresko a proposé une liste de candidats potentiels pour le nouveau gouvernement. Ainsi l'actuel chef de l'administration présidentielle Boris Lozhkine et son adjoint Dimitri Chimkive seraient pressentis aux postes de vice-premier-ministres et l'adjoint du ministre de l'Economie Julia Kovaliv au poste de ministre de l'Energie. L'administration du président a accepté ces conditions à titre préalable.

Plus tard, les informations sur la disposition de M.Iartseniouk à démissionner du poste de premier-ministre ont été démenties par le ministre ukrainien des Affaires étrangères Arsen Avakov et par d'autres députés au sein de l'entourage du premier-ministre.

Le 16 février, le président ukrainien Piotr Porochenko a demandé à M.Iatseniouk ainsi qu'au procureur général Victor Chokine de prendre un congé afin de "redonner confiance et crédibilité au pouvoir".

Le vote organisé dans le but de destituer le cabinet des ministres ukrainien a par la suite échoué, ce qui a provoqué une crise politique dans le pays et une dissolution de la coalition parlementaire. Les députés ukrainiens qui ont désapprouvé le travail du cabinet du premier ministre Arseni Iatseniouk n'ont pu le destituer. En réponse, les députés du parti Batkivchtchyna et ceux du parti Samopomitch ont quitté la coalition "Ukraine européenne" formée en novembre 2014, laquelle a alors perdu sa majorité au parlement ukrainien.

Lire aussi:

Juncker: l'adhésion de l'Ukraine à l'UE et à l'Otan, pas avant 20-25 ans
La dissolution du parlement entraînerait une catastrophe politique en Ukraine
Ukraine: la prochaine révolution sera bien plus cruelle que l'EuroMaïdan
Timochenko accuse le président ukrainien de vouloir "trahir l'Ukraine"
Tags:
démission, Arseni Iatseniouk, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook