Ecoutez Radio Sputnik
    piratage

    Des hackers parviennent à pirater un compte géré par la FED

    © Flickr / hackNY.org
    International
    URL courte
    2140
    S'abonner

    Les hackers ont piraté le compte de la banque centrale bangladaise auprès de la Réserve fédérale des États-Unis, et volé une partie de ses fonds.

    Un groupe de hackers a volé de l'argent sur le compte de la banque centrale bangladaise aux Etats-Unis en utilisant le système de virement SWIFT, annonce l'agence Reuters. La transaction a été autorisée par la FED.

    Le Bangladesh a de son côté déclaré que le prélèvement, dont la somme n'est pas précisée, avait été effectué lors d'une cyberattaque. Une partie des fonds a cependant été récupérée.

    La FED et SWIFT ont confirmé le vol. Les deux structures ont annoncé que l'enquête était en cours et qu'il n'y avait aucune raison de penser que le système de paiement avait été violé.

    "Les modalités du virement ont été entièrement autorisées par le système SWIFT en conformité avec des opérations standardisées, stipule la déclaration de la Réserve fédérale, qui détient les comptes de 250 banques centrales, gouvernements ainsi que d'autres institutions du monde entier. La Réserve fédérale coopère avec la banque centrale du Bangladesh depuis l'incident et continuera à lui accorder un soutien, le cas échéant".

    SWIFT, dont le siège se trouve en Belgique, a annoncé dans un communiqué avoir lancé une enquête sur l'incident. La société a également fait remarquer que les modalités de virement prévoient une double autorisation, la première s'effectuant auprès de l'institution émettrice et la seconde auprès du destinataire. De ce fait, il n'y a pas lieu de penser qu'il y ait une faille dans le système.

    SWIFT (« Society for Worldwide Interbank Financial Communications ») est une société coopérative de droit belge, basée à La Hulpe près de Bruxelles, détenue et contrôlée par ses adhérents parmi lesquels se trouvent les plus grosses banques mondiales. Fondée en 1973, elle a ouvert le réseau opérationnel de même nom en 1977. La société gère les échanges internationaux de 10.000 institutions financières situées dans 210 pays.

    Lire aussi:

    Piratage massif: la Chine pointée du doigt par Washington
    Russie: deux hommes arrêtés pour piratage de téléphones portables
    Washington sanctionne la Corée du Nord après le piratage de Sony
    Tags:
    argent, piratage, hackers, banques, SWIFT, Bangladesh, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik