Ecoutez Radio Sputnik
    Les réfugiés

    Le Canada, l’Eldorado des migrants?

    © AFP 2019 Stringer
    International
    URL courte
    Afflux de migrants au Canada (27)
    11313

    Quand l'Europe ferme ses frontières et manifeste contre les migrants, les Canadiens les accueillent à bras ouvertes. Des résidents locaux font des démarches afin de leur assurer une assistance financière et les partis politiques sont en compétition pour savoir qui attirera le plus de réfugiés.

    Le parti libéral du Canada, qui a remporté les élections en 2015, a promis d'accueillir quelque 25.000 migrants vers la fin de l'année 2015 et d'investir 250 millions de dollars (227 millions d'euros) pour régler la question migratoire. Mais après l'arrivée au pouvoir, les projets prometteurs ont été revus à la baisse, le Canada se proposant finalement d'accueillir 10.000 migrants.

    En fait, en novembre — décembre 2015, le pays n'a accueilli que 1.849 migrants. D'après la déclaration du ministre canadien de l'Immigration et de la citoyenneté John McCallum, en 2016 le Canada hébergera entre 29.000 et 44.000 réfugiés en provenance de Syrie. Le chiffre de 25.000 a été atteint le 27 février 2016.

    Le parti libéral du Canada s'est exprimé sur son site, estimant que "les Canadiennes et les Canadiens avaient été profondément touchés par la souffrance des réfugiés en provenance de Syrie et des environs".

    L'idée de la sponsorisation et de l'aide aux réfugiés est devenue très populaire au sein de la population canadienne dans les années 1970. Le monde était alors confronté à un afflux de migrants en provenance du Viet Nam. Le gouvernement canadien avait promis d'accueillir 50.000 réfugies vers la fin de l'année 1980, soutenu dans cette initiative par la population. 

    Désormais, des organisations caritatives obtiennent des fonds grâce aux dons, lesquels permettent aujourd'hui de financer l'accueil de chaque réfugié à hauteur de plusieurs milliers de dollars par an. Une famille de réfugiés est ainsi financée à hauteur de 23.000 dollars (environ 21.000 euros) par an.

    D'après The Economist, la promotion de ce mode de fonctionnement est avantageuse pour le gouvernement qui souhaite responsabiliser la population. Selon l'édition, les mesures pourraient aider à redynamiser les régions du pays où la population est "en voie d'extinction" du fait de l'exode des jeunes.

    Cette aide bénéficie non seulement au gouvernement, mais aussi aux migrants. Le journal souligne que les réfugiés qui arrivent au Canada et qui obtiennent de l'aide de la part des organisations caritatives sont mieux pris en charge et voient leur installation facilitée. Au contraire, ceux qui se tournent directement vers le gouvernement canadien s'en sortent moins bien.

    D'après The Economist, cela peut s'expliquer par le fait que ces migrants sont pris en charge et soutenus dès leur arrivée.

    Dossier:
    Afflux de migrants au Canada (27)

    Lire aussi:

    "La Turquie envoie des migrants syriens en Europe"
    Une "légion étrangère européenne" pour résoudre la crise des migrants?
    L'afflux de migrants en Finlande multiplié par neuf en 2015
    Crise des migrants: "Il va de soi que je veux les tuer…"
    Tags:
    aide financière, réfugiés, crise migratoire, Parti libéral du Canada (PLC), John McCallum, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik